La cyber-résilience au menu des grands thèmes de DellTechWorld 2022

De retour à Las Vegas pour sa traditionnelle convention, Michael Dell, le CEO de Dell technologies, a terminé l'intégration d'EMC et annonce un chiffre d'affaires de 100 milliards pour son année fiscale passée. (Crédit S.L.)

De retour à Las Vegas pour sa traditionnelle convention, Michael Dell, le CEO de Dell technologies, a terminé l'intégration d'EMC et annonce un chiffre d'affaires de 100 milliards pour son année fiscale passée. (Crédit S.L.)

La protection des données est devenue un sujet très sensible dans les entreprises ces derniers mois. Michael Dell l'a bien compris et a axé la première journée de son DellTechWorld sur ces questions de data protection et de cyber-résilience.

En direct de Las Vegas - Après deux éditions en mode virtuel pour cause de pandémie, Dell Technologies a retrouvé le chemin de Las Vegas pour sa traditionnelle convention rassemblant clients, partenaires et employés. 55 000 personnes sont attendues cette année durant les quatre jours d'exposition au Sands Convention Center adossé à l'hôtel Venetian. « Nous allons partager notre vision pour les années à venir avec le développement de l'écosystème multicloud et l'extension de l'informatique edge », a indiqué Michael Dell, le CEO de Dell Technologies, en ouverture de sa keynote où il a beaucoup été question de stockage et de services cloud. Le dirigeant a également insisté sur l'importance du « data avantage » avec l'automatisation de la protection, de la gestion et de l'analyse des données. « Tous les nouveaux usages dans les entreprises consomment beaucoup de data et de calcul distribués en mode on-premise ou cloud ». Mais la première menace pour les entreprises reste sans conteste les vagues de ransomwares qui vont jusqu'à menacer leur existence. « La cyber-résilience devient une nécessité » a enchaîné Michael Dell, qui a ensuite laissé la main à son COO, Chuck Whitten, pour assurer la présentation des dernières solutions du fournisseur spécialisé dans les infrastructures.

« Le futur est multicloud, les entreprises qui restent sur du on-premise prendront du retard », a souligné le COO de Dell Technologies. « Mais les données sont conservées en mode silo chez chaque opérateur cloud, voilà pourquoi nous nous positionnons au coeur de l'écosystème cloud comme le leader dans les infrastructures pour accompagner les entreprises. Il s'agit d'offrir aux entreprises un choix dans la façon de consommer les ressources IT ». Ce dernier point est au coeur de la stratégie de Dell Technologies depuis plus d'un an avec le programme Apex, l'offre as a service du fournisseur. Basée sur la consommation - avec un abonnement d'un ou trois ans -, Apex apporte une tarification et une flexibilité de déploiement similaires à celles du cloud dans les environnements sur site pour les services de stockage, les serveurs et les systèmes hyperconvergés. En complément des services cloud annoncées en janvier dernier, Dell lance Apex Cyber Recovery. Il s'agit de la première d'une série de solutions full stack visant à offrir une expérience similaire à celle du cloud et conçue pour simplifier la récupération après des cyberattaques. Avec cette solution, Dell prend en charge les opérations quotidiennes de sauvegarde dans un environnement et assure la restauration des données en cas de besoin. L'offre s'accompagne d'une sélection de configurations standardisées, d'options de récupération simplifiées assistées par Dell et d'une expertise avec près de 2 000 plateformes sécurisées et isolées déployées dans le monde. Si cette solution n'est disponible que pour les clients aux États-Unis, elle arrivera dans d'autres pays un peu plus tard dans l'année.

Chuck Whitten, COO, et Michael Dell, CEO de Dell lors de la cession de questions/réponses avec la presse et les analystes le 2 mai 2022 à Las Vegas. (crédit S.L.)

Plus de sécurité pour les sauvegardes

Lors de la keynote, Chuck Whitten a annoncé que le service PowerProtect Cyber Recovery arrive sur Azure, après avoir été introduit sur AWS en décembre dernier. Rappelons qu'il s'agit d'un espace de sauvegarde sécurisé et rafraîchi permettant aux entreprises de disposer d'un sanctuaire de données isolé et insensible aux cyberattaques, ransomwares et autres. En outre, cette solution offre aux clients des options de récupération flexibles en cas d'incident. Ainsi, les entreprises peuvent choisir entre des options de récupération au sein de leurs propres centres de données, avec un nouveau réseau privé Azure ou un environnement Azure non affecté, a précisé le fournisseur dans un communiqué de presse. « Il a un besoin urgent pour nos clients de protéger leurs sauvegardes dans un sanctuaire », nous avait indiqué Sébastien Verger, directeur technique de Dell Technologies France lors d'un prébriefing. « Les deux solutions, Cyber Sense et Cyber Recovery sont appelées à travailler de concert », nous a précisé à Las Vegas David Noy, vice-président en charge du data management chez Dell Technologies, lors d'un entretien à Las Vegas. « La sécurité des données n'est plus un choix, c'est devenu une nécessité absolue ».

Avec Cyber Sense for AWS, Dell ajoute des capacités d'analyse aux volumes sauvegardés sur le cloud de son partenaire pour s'assurer que les back-ups n'ont pas été infectés ou compromis par un ransomware. L'outil analyse les pourcentages de changement d'une sauvegarde à une autre en regardant la granularité des blocs et des fichiers, nous a expliqué David Noy. Le service permet aux entreprises de surveiller les fichiers et les bases de données hébergés sur AWS afin de déterminer quand une cyberattaque se produit et d'identifier la dernière copie connue non corrompue de ces données pour faciliter la restauration. En outre, il peut faciliter les enquêtes, en donnant accès à des outils d'apprentissage automatique et de recherche de preuves pour découvrir ce qui s'est passé, diagnostiquer comment cela s'est produit et, enfin, accélérer la récupération des données. « Bien souvent, les entreprises constatent avec dépit qu'elles ont été attaquées il y a trois ans et que le back-up, qui est la dernière ligne de défense, a été compromis ». Cyber Sense for AWS sera disponible en juin prochain, nous a précisé le dirigeant. Et ensuite sur Azure, mais un peu plus tard. Enfin, afin de proposer plus d'options à ses clients, Dell étend également son écosystème cloud grâce à un partenariat noué avec Snowflake, le spécialiste du data store en mode cloud. Les entreprises travaillant avec Dell pourront donc exploiter les outils d'analyse disponibles sur la plateforme et la marketplace de Snowflake avec leurs données stockées en ligne ou en local.

Une intégration réussie

Six ans après le rachat d'EMC, Dell a presque terminé la consolidation de ses gammes. Si les lignes Avamar et Isilon Systems (bientôt remplacé par PowerScale) subsistent toujours, toutes les autres solutions de stockage ont été profondément remaniées (PowerMax ou PPDM) pour accompagner la montée en puissance du cloud public dans les entreprises. Nous reviendrons demain sur les annonces produits et la présentation du projet Alpine - qui ressemble à une initiative CloudOPs même si le terme n'a pas été prononcé - puisque la première journée des Dell Technologies World (la combinaison des EMC World de mai à Las Vegas et des Dell Technologies d'octobre à Austin) est traditionnellement consacrée à la stratégie de l'entreprise texane. 



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité