La division IT du cabinet de recrutement Fed ouvre un bureau à Bordeaux

Virginie Fontaine travaille pour le groupe Fed depuis huit ans. (Crédit : D.R.)

Virginie Fontaine travaille pour le groupe Fed depuis huit ans. (Crédit : D.R.)

Virginie Fontaine a commencé à mettre en place l'activité de recrutement de profils IT du cabinet Fed dans la région bordelaise. Deux autres personnes seront prochainement engagées pour l'y aider. Elle revient sur le marché local et la demande en matière d'IT sur les terres bordelaises.   

Le groupe Fed continue d'étendre son activité en France. Le cabinet de recrutement a ouvert un bureau pour sa division IT le 6 janvier à Bordeaux. Virginie Fontaine, qui officiait dans le pôle Finance parisien de Fed depuis huit ans, en a pris la direction et commence juste à prendre contact avec les recruteurs et les candidats locaux. En une semaine de présence, elle a rencontré une quinzaine de recrues potentielles qui ont déjà un pied dans l'IT, mais tous les profils sont éligibles. Elle a notamment des contacts dans des organismes de formation locaux comme le Wagon ou la Piscine. 

Le groupe Fed était déjà présent dans la capitale de Nouvelle-Aquitaine. Cinq consultants travaillent sur place pour ses divisions Finance, Supply et Business. « Comme souvent, nous développons d'abord nos divisions en région parisienne avant de les diffuser en région », indique Virginie Fontaine. Fed IT n'a pas dérogé à la règle. L'activité a été lancée il y a trois ans et des bureaux dédiés sont aujourd'hui installés à Lille, Lyon et au Canada. Pour l'instant, la directrice de Fed IT à Bordeaux est seule mais elle compte recruter deux autres consultants à court terme. 

Trois bureaux ouverts bientôt

Contrairement aux autres régions où le groupe est installé, le bassin bordelais est particulier indique la responsable locale de Fed IT : « c'est un marché assez sclérosé où les annonces se font plutôt de manière confidentielle donc il est très important d'entretenir son réseau ». Tant au niveau des candidats que des acteurs. Si les plus grosses entreprises ayant une branche locale (Cdiscount, Betclic, IBM, Ubisoft, etc.) n'ont pas forcément tendance à passer par un cabinet de recrutement, les plus petites structures (PME, associations, etc.) peuvent avoir plus de mal à trouver des compétences. « De manière générale, le marché de l'IT est pénurique. Il y a de forts besoins en développeurs full-stack, ingénieurs data et en chef de projet informatique », explique Virginie Fontaine. 

La responsable de l'entreprise en terres bordelaises ajoute aussi que si ces compétences techniques sont recherchées, les fonctions proposées ont tendance à devenir de plus en plus transversales au sein des entreprises. Les aspirants développeurs et professionnels de l'IT doivent désormais également justifier d'un bon niveau d'anglais et de fortes compétences relationnelles puisqu'ils seront amenés à gérer des équipes, échanger avec d'autres groupes métiers, se montrer pédagogues, etc. 

Le groupe Fed dispose aujourd'hui d'une quinzaine de bureaux en régions et à l'étranger (au Canada, en Espagne, en Suisse et en Côte d'Ivoire). Il continue de se développer avec deux ouvertures dans l'Union européenne prévues dans l'année ainsi qu'une nouvelle implantation en France.  

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité