La fonctionnalité Copilot+PC réservée aux laptops les plus récents

Les PC portables IA de première génération ne sont pas conçus à l'épreuve du futur avec leurs NPU plus lents que ceux préconisés par Microsoft avec sa certification Copilot+PC. (crédit : Microsoft)

Les PC portables IA de première génération ne sont pas conçus à l'épreuve du futur avec leurs NPU plus lents que ceux préconisés par Microsoft avec sa certification Copilot+PC. (crédit : Microsoft)

En fixant un seuil de performance pour les NPU à son label Copilot+PC, Microsoft exclut de facto les PC IA de première génération des dernières fonctionnalités d'IA de Windows 11.

Microsoft vient d'annoncer une vague d'ordinateurs portables Windows labellisés Copilot+PC. Ces PC seront dotés d'un ensemble de fonctions IA supplémentaires qui utiliseront l'unité de traitement neuronal (NPU) intégrée au matériel du PC pour des expériences d'IA intéressantes, telles que Recall, alimentées par le matériel local du PC - elles fonctionneront même hors ligne. Il y a juste un problème : si vous avez acheté l'un de ces "ordinateurs portables d'IA" que les fabricants vendent au premier semestre 2024 - ceux qui sont équipés d'unités de traitement neuronal (NPU) - vous serez peut-être surpris d'apprendre qu'aucun d'entre eux ne bénéficiera de ces dernières fonctionnalités. Pourquoi ? Ces unités de traitement neuronal ne répondent tout simplement pas aux exigences matérielles de Microsoft.

Les fabricants vendent des PC IA depuis des mois et il existe une grande variété de modèles disponibles : des systèmes équipés de CPU "Core Ultra" d'Intel alimentés par Meteor Lake sont ainsi fièrement baptisés "PC IA". La plateforme Meteor Lake d'Intel comprend un NPU. Nombre de ces ordinateurs portables sont également équipés de la fameuse touche clavier Copilot de Microsoft. AMD a également sa puce "Ryzen AI" dans une variété de PC. En mettant en avant Copilot+PC, Microsoft semble ainsi s'éloigner de l'appellation PC IA générique. Pour obtenir ce sésame un ordinateur devra satisfaire aux exigences minimales suivantes : une unité de traitement neuronal (NPU) avec au moins 40 trillions d'opérations par seconde (TOPS) pour exécuter les modèles d'IA. 16 Go de RAM et 256 Go d'espace de stockage pour les modèles d'IA.

Copilot+PC

En lançant son label Copilot+PC Microsoft pourrait bien avoir jeté un pavé dans la mare des PC IA qui n'en bénéficient pas. (crédit : Microsoft)

Pourquoi les PC IA ne sont pas tous dotés des fonctions d'IA C'est l'exigence en matière de NPU qui fait toute la différence. Les NPU des Meteor Lake d'Intel n'atteignent que 10 TOPS, tandis que ceux de la plateforme Ryzen d'AMD atteignent 16 TOPS. La première vague de systèmes Copilot+PC lancée en juin 2024 sera équipée de processeurs Qualcomm Snapdragon X Elite et X Plus basés sur ARM. Ces systèmes sont dotés de NPU capables de fournir 45 TOPS. Or ni Intel ni AMD ne disposent aujourd'hui d'un NPU répondant aux dernières exigences de Microsoft. Les deux sociétés se laissent ainsi distancer par Qualcomm, bien qu'elles aient annoncé leur intention de fournir des NPU plus rapides répondant aux exigences à l'avenir.

Qu'en est-il des "ordinateurs portables de jeu pour l'IA" équipés de matériel Nvidia ? Un puissant GPU est un moyen rapide d'exécuter des modèles d'IA. Mais il n'est pas très économe en énergie : l'autonomie de la batterie s'en trouverait fortement réduite, et cela empêcherait de jouer et d'utiliser le GPU pour autre chose. C'est pourquoi les fonctions d'IA de Windows 11, dont beaucoup fonctionnent en permanence en arrière-plan, ne peuvent utiliser qu'un NPU. À l'avenir, un portable de gaming doté d'un futur NPU d'Intel ou d'AMD sera probablement en mesure d'exécuter ces outils d'IA et de répondre aux exigences Copilot+PC de la firme de Redmond. Les fonctions intégrées de Windows ont besoin d'un NPU et ne peuvent pas utiliser le GPU. Il n'est donc pas surprenant que Nvidia propose des "PC AI haut de gamme" et se vante de la capacité de ses cartes graphiques à gérer jusqu'à 100 TOPS... mais cela ne servira à rien avec les fonctions d'IA intégrées à Windows.

Des NPU plus rapides bientôt chez Intel et AMD Intel et AMD ne proposent pas encore de NPU suffisamment rapides, mais les deux sociétés affirment qu'elles le feront bientôt. La prochaine puce Lunar Lake d'Intel et Strix d'AMD augmenteront les performances des NPU, ce qui permettra aux futurs ordinateurs portables d'atteindre le niveau minimum requis. Ensuite, ces PC x86 traditionnels seront en mesure d'exécuter toutes ces fonctionnalités d'IA dans la dernière version de Windows 11. C'est un grand pas en avant, et cela ouvrira de nombreuses options pour les utilisateurs. Cela signifie également que toutes ces fonctions d'IA locales fonctionneront un jour sur les prochaines ordinateurs portables de jeu puissants - en utilisant le NPU d'Intel ou d'AMD, bien sûr, même si le système est équipé de GPU Nvidia. Intel indique que ses processeurs Lunar Lake arriveront à partir du troisième trimestre 2024, avec des PC disponibles pour les fêtes de fin d'année. AMD devrait également lancer Strix dans le courant de l'année 2024 - AMD n'a pas encore annoncé de calendrier précis.

PC IA

Les ordinateurs portables de jeu d'aujourd'hui, comme ce Gigabyte Aorus 16X, n'ont pas la chance de bénéficier des fonctionnalités de Windows 11 AI. (crédit : Chris Hoffman / Foundry)

Un destin cousu de fil blanc pour les PC IA existants L'avenir de l'IA semble prometteur pour les PC portables avec Intel et AMD. Mais qu'en est-il aujourd'hui ? Vous avez peut-être déjà acheté un PC IA cette année, ou vous trouverez peut-être d'autres modèles en vente plus tard dans l'année - après tout, les laptops ne disparaissent pas immédiatement des rayons et sont souvent à un prix élevé, et les gens les achètent pour les années à venir. En fin de compte, ces portables ne perdent rien. Ils disposent toujours de NPU - techniquement, même si Microsoft pense qu'ils sont trop lents pour être utilisés à bon escient. Ils ont toujours accès à des fonctions telles que Windows Studio Effects pour les effets de webcam comme la suppression de l'arrière-plan. Copilot continuera aussi de fonctionner normalement, comme sur n'importe quel autre PC sans IA. Ils peuvent faire déjà beaucoup. Mais les ordinateurs portables IA de première génération ne sont pas conçus "à l'épreuve du futur" avec leurs NPU plus lents. Ils ne bénéficient pas des dernières fonctionnalités d'IA dont Microsoft est si fier. C'est dommage, mais cela nous rappelle quelque chose d'important lors de l'achat d'un PC ou de tout autre type de technologie : achetez du matériel en fonction de ce qu'il peut faire aujourd'hui, et non de ce qu'il pourrait faire demain.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité