Le cloud toujours perçu comme trop peu sécurisé

La sécurité est le premier axe d’amélioration des technologies cloud pour 84% des répondants.

La sécurité est le premier axe d’amélioration des technologies cloud pour 84% des répondants.

Une étude réalisée par Trend Micro et OpinionWay montre que les enjeux réglementaires et de sécurité autour des données freinent toujours l'adoption du cloud auprès des DSI des clients.

Dans cette enquête, 202 DSI et RSSI de clients finaux ont été interrogés sur leur vision du cloud, notamment en termes de cybersécurité. 97% estiment que celle-ci est un point-clef à considérer, et 87% font de la sécurité des environnements cloud une priorité.

Parmi les raisons qui poussent les entreprises à adopter le cloud, les répondants mettent en avant l'allègement des tâches côté IT : 69% citent la simplification de la gestion, 68% la possibilité de sous-traiter la maintenance ou les mises à jour aux fournisseurs et 64% les garanties offertes sur la disponibilité des données et services. Enfin, 61% des sondés mentionnent la facilité d'accès aux informations et aux applications, sauf le secteur de l'industrie où ils ne sont que 38 % à l'évoquer. Cependant, 48% des sondés déclarent un faible intérêt pour les technologies cloud. Un résultat qui doit toutefois être nuancé, 30% des sondés indiquant connaître assez mal, voire très mal les technologies cloud.

Les législations, premier frein à l'adoption du cloud

Sans surprises, le premier frein à l'adoption du cloud est réglementaire, 71% des sondés évoquant la conformité avec la loi « Informatique et Libertés » et le RGPD. 67% des répondants citent également le risque de dépendance de l'entreprise vis-à-vis des fournisseurs de cloud. La sécurité des données apparaît non loin derrière, mentionnée par 65% du panel.

En matière de cybersécurité dans le cloud, la mise en place de fonctionnalités de protection des données demeure une priorité pour les répondants, de même que la prévention des intrusions, toutes deux citées par 99% d'entre eux. 97% évoquent également la gestion des vulnérabilités, témoignant qu'ils ne se reposent pas entièrement sur les fournisseurs de service pour détecter et corriger rapidement celles-ci. Ils sont également 84% à estimer que la sécurité est le premier axe d'amélioration des technologies cloud.

L'enquête fait par ailleurs ressortir un constat inquiétant, avec 21 % des répondants travaillant dans des organisations de santé qui ne considèrent pas la protection des applications cloud comme un point primordial. Ces résultats reflètent sans doute une certaine méconnaissance de ces technologies, 26% seulement des répondants du secteur s'intéressant au cloud.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité