Le Groupe Convergence se prépare à la bureautique numérique et au cloud

Il y a onze ans se créait le Groupe Convergence, une centrale d'achat qui associe des installateurs et intégrateurs de toute la France. Le mot de "convergence" marquait le rapprochement des mondes télécoms, réseaux et internet, aujourd'hui, il traduit aussi la convergence entre ces 1ers éléments et les mondes domotique et informatique.

Le Groupe Convergence tenait sa convention annuelle du 6 au 9 juin dernier à Tours, avec, pour la deuxième année consécutive, son salon fournisseurs (la journée du 7).  Ils sont maintenant 74 à être membres du groupe, ce qui représente 112 implantations commerciales et près de 900 collaborateurs. « On a toujours une agence d'un membre de Convergence a moins d'une heure d'un client » souligne Jean-Michel Texier (en photo, lors de la Convention), le président et fondateur de Convergence. Le groupe compte aussi une filiale, Convergence Business, pour adresser les grands comptes multisites.

Au-delà du fonctionnement traditionnel de telles conventions, avec ses Assemblées générales, celle de Groupe Convergence et celle de Convergence Business, les adhérents avaient accès à un salon. Cette année, il regroupait 48 stands, contre 30 l'an passé. En plus du « traditionnel », autocom, câbling, sécurité, le salon a ouvert de nouveaux horizons. En particulier sur l'affichage dynamique, la domotique sur IP, l'IP TV, la visio et la vidéo sur IP. « C'est le tournant que nous sommes en train de prendre, celui de la domotique numérique, je crois que nous sommes assis sur une vraie mine d'or», martèle Jean-Michel Texier.

Le cloud avec SFR et Mitel

Les installateurs et intégrateurs se tournent également vers l'informatique et en particulier le cloud computing, vu sous trois aspects : celui d'un opérateur, SFR business team, celui d'un constructeur, Mitel, et celui d'un intégrateur. Sans oublier la sécurité et le piratage, vu sous l'angle d'un spécialiste, Checkphone et d'un juriste, Guy Têtu, l'ancien secrétaire général de la Ficome qui exerce aujourd'hui à Eben (fruit de la fusion entre la Ficome et la FEB). Convergence et Eben ont d'ailleurs 30 adhérents en commun.

Le Groupe s'est par ailleurs renforcé dans ses structures nationales (le siège est à Thouars), avec 4 nouveaux techniciens pour la centrale (2 en voix, 1 pour les grands systèmes, 1 autre en data) et deux responsables administratifs sur Convergence Business.

 

 

Pénurie de technico-commerciaux !

On connaissait la difficulté à recruter des commerciaux (avant-vente, ingénieurs commerciaux etc...), les SSII et le Syntec en parlent depuis des années, mais à l'échelon en dessous, celui des technico commerciaux, la pénurie est tout aussi forte. Les recruteurs potentiels sont des PME de proximité qui s'adressent à d'autres PME. Il faut assurer la totalité de la prestation : détection et suivi des prospects, démarchage, suivi du contrat, support ; être à la fois commercial et technicien.

De tels profils sont très difficiles à recruter et à garder. Un thème récurrent pour les adhérents de Convergence, et pour d'autres. Jean-Michel Texier réfléchit à la création d'une école de vente spécifique pour ces profils.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité