Les Etats-Unis vont investir des milliards de dollars dans les semi-conducteurs

Le président Joe Biden a signé le Chips and Science Act qui propose 50 milliards de dollars de subventions pour relocaliser la production de puces aux Etats-Unis. (Crédit Photo : Maison Blanche)

Le président Joe Biden a signé le Chips and Science Act qui propose 50 milliards de dollars de subventions pour relocaliser la production de puces aux Etats-Unis. (Crédit Photo : Maison Blanche)

Plusieurs annonces montrent que les Etats-Unis ont décidé d'investir dans la production de puces. Joe Biden vient de signer officiellement le Chip and Science Act, Qualcomm engage 4,2 Md€ auprès de son partenaire GlobalFoundries pour augmenter ses capacités. Enfin, Micron Technology vient d'annoncer une enveloppe de 40 Md$ d'ici 2030 pour étendre ses usines.

Les Etats-Unis se mettent en ordre de bataille pour combattre la pénurie de puces et réduire leur dépendance face à la Chine. Symbole de cette stratégie de reconquête, le président Joe Biden vient de signer aujourd'hui officiellement la loi de soutien à l'industrie des semi-conducteurs, le Chips and Science Act. Celle-ci a été approuvée par le Congrès en juillet dernier et prévoit le déblocage d'une enveloppe de 52,4 milliards de dollars de subventions.

Ces financements visent à relocaliser la production industrielle de composants et à accélérer l'innovation avec des programmes de R&D. Il s'agit aussi d'une réponse à la pénurie de puces qui impacte depuis plusieurs mois différentes activités économiques. Ainsi, un article d'Automotive News rapporte que le week-end dernier, 100 000 véhicules n'ont pas pu être construits en raison du manque de composants.

Plusieurs plan d'investissements annoncés

Bien évidemment, le gouvernement fédéral n'est pas le seul à mettre la main au portefeuille. Les sociétés privées spécialisées dans les semi-conducteurs enchaînent les annonces de plan d'investissement sur le sol américain. Au premier rang d'entre elles, Intel a dégainé en milieu d'année sous l'impulsion de son CEO Pat Gelsinger un programme de 20 milliards de dollars pour notamment créer une usine de production sur le sol américain. Plus récemment, Qualcomm vient d'annoncer une extension de son partenariat avec GlobalFoundries avec un investissement supplémentaire de 4,2 milliards pour augmenter sa production aux Etats-Unis de puces mobiles.

Micron n'est pas en reste en mettant sur la table pas moins de 40 milliards de dollars d'ici 2030. L'objectif du fournisseur est de créer des usines de production de mémoire aux Etats-Unis. Ce programme prévoit à terme jusqu'à 40 000 nouveaux emplois. Il bénéficiera des aides comprises dans le Chips and Science Act. Il est probable que dans les prochaines semaines d'autres initiatives soient annoncées en lien avec ce texte.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité