Micron va investir 15 Md$ dans la création d'une usine aux Etats-Unis

Micron veut ouvrir son usine de production américaine près de son siège situé à Boise, dans l'Idaho. Crédit photo : D.R.

Micron veut ouvrir son usine de production américaine près de son siège situé à Boise, dans l'Idaho. Crédit photo : D.R.

L'américain Micron prévoit d'ouvrir un site de production de mémoire près de son siège de Boise, dans l'Idaho. A terme, d'autres capacités de fabrication pourraient être créées aux Etats-Unis et faire monter l'investissement de l'entreprise dans ce type de projets locaux jusqu'à 40 Md$ d'ici 2029.

Largement encouragés par la Maison Blanche, les fabricants de semiconducteurs multiplient les annonces d'investissement sur le sol des Etats-Unis. La dernière en date a été faite par l'américain Micron qui a dévoilé un projet de construction d'une usine de production de mémoires moyennant une dépense de 15 Md$ étalée sur 10 ans. Elle se situera à Boise, dans l'Idaho, près du siège de l'entreprise où celle-ci mène ses activités de R&D. Son entrée en activité devrait être à l'origine de la création de 17 000 nouveaux emplois Outre-Atlantique, dont 2 000 directement chez Micron.

Le premier projet annoncé depuis le CHIPS and Science Act

Selon le fabricant, l'usine sera le premier site de production de mémoire créé aux Etats-Unis au cours des 20 dernières années. C'est en tous cas le premier projet annoncé dans la foulée de la promulgation de l'US CHIPS and Science Act le 9 août dernier. Cette législation vise à relocaliser la conception et la production industrielle de composants. Elle prévoit le déblocage d'une enveloppe de 52,4 Md$ de subventions pour la R&D, la fabrication et le développement de la main-d'oeuvre en Amérique dans le domaine des semiconducteurs. S'y ajoutent des incitations fortes sous forme de crédit impôt.

Le site que Micron prévoit de bâtir dans l'Idaho ne sera pas son seul investissement de ce type sur le sol américain. Début août, l'entreprise avait déjà affiché sa volonté de consacrer 40 Md$ jusqu'en 2029 à la mise en place de nouvelles capacités locales de production de mémoire. D'après nos confrères de CRN, c'est le Texas qui pourrait être le prochain bénéficiaire des fonds de l'entreprise. La semaine dernière, elle a en effet déposé une demande d'aide fiscale à l'administration de cet état pour construire une usine massive de semi-conducteurs à l'extérieur d'Austin.

SK Hynix, Samsung et Intel ont aussi leurs plans

Avant la promulgation de l'US CHIPS and Science Act, d'autres fabricants de semiconducteurs ont eux aussi annoncé des investissements aux Etats-Unis. En juillet, la maison mère du sud-coréen SK Hynix a indiqué qu'elle allouerait 22 Md$ à ce type de projets. Son compatriote Samsung a déjà entamé la construction d'une usine de semi-conducteurs pour 17 Md$, également à Austin. En janvier 2022, Intel avait lui aussi annoncé un projet de construction de deux usines distinctes de production de puces dans l'Est des Etats-Unis.  À terme, le géant des processeurs disait même vouloir porter son investissement à 80 Md$ pour créer six usines supplémentaires au même endroit. Il avait néanmoins mis son projet en pause en juillet, en se justifiant par le retard pris dans l'adoption du Chips Act for America par le Congrès. La loi étant entrée en vigueur, Intel a remis ses plans en route le 23 août.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité