Mozy lance son offre de sauvegarde en ligne pour entreprises en France

Depuis deux ans, le marché de la sauvegarde en ligne a connu de profondes évolutions avec l'arrivée de nombreux acteurs sur le marché : la start-up BackBlaze que nous avons visitée en mars 2011 à San Mateo, mais encore CrashPlan, Carbonite, Norton Online Backup et Mozy. A l'occasion du lancement en France de Mozy Enterprise, nous avons rencontré Claire Galbois-Alcaix , responsable marketing Europe de Mozy. Lancée en 2006, la start-up Mozy, spécialisée dans la sauvegarde en ligne, est entrée dans le giron d'EMC en 2007.  La société venait répondre à un besoin simple et bien identifié : l'archivage des données. Un élément essentiel pour prévenir une catastrophe (vol de matériel, incendie, panne...). Pourtant, près d'un tiers des ordinateurs ne sont jamais sauvegardés, selon les 2 257 utilisateurs qui ont répondu à un sondage récent menée par Harris Interactive pour BackBlaze. L'enquête arrive à la conclusion lamentable que seuls 7% des utilisateurs archivent quotidiennement leurs données informatiques.


En lieu et place de la technique traditionnelle qui consiste à stocker ses sauvegardes sur un disque dur externe, un recours de plus en plus populaire consiste à utiliser un service en ligne qui enregistre les données sur des serveurs distants. Il n'est pas nécessaire d'installer de matériel supplémentaire. Il faut juste un agent système, et les sauvegardes démarrent automatiquement lorsque l'ordinateur est inactif ou en fonction d'un horaire prédéfini. Pionnier dans ce domaine, Mozy propose une solution pour les particuliers, « Home », une autre pour les PME, « Pro » et une dernière pour les grands comptes, « Enterprise ». Lancée en 2010 aux Etats-Unis, cette dernière arrive aujourd'hui en France. L'offre repose sur plusieurs datacenters en Europe pour assurer la réplication multiple nous a indiqué Claire Galbois-Alcaix, mais il a été impossible de savoir dans quels pays se trouvent ces centres. L'information serait réservée aux clients... Quoiqu'il en soit, Mozy annonce héberger 90 Po de données (avec la réplication) et revendique 80 000 entreprises clientes dans le monde (20% en Europe).

Pour la sauvegarde primaire, les données peuvent transiter sur un lien IP - avec un cryptage SSL - ou arriver chez Mozy stockées sur un disque dur externe. Pour alléger le volume des données à conserver en ligne, la société fait bien sûr appel à des algorithmes de déduplication et de compression. Mais à la différence de certains concurrents - qui font appel il est vrai à des appliances (i365, Arkeia ou Symantec) - les données ne sont pas dédupliquées à la source. La restauration des données (jusqu'à 90 jours) peut se faire en ligne ou grâce à un disque dur expédié via un transporteur. Pour le cryptage des données, la société propose aux utilisateurs un mot de passe personnel ou géré par Mozy. Principale différence, en cas de perte de la clef personnelle, il sera impossible de récupérer facilement les données chiffrées. Nouveauté intéressante, la fonction Slash - encore en version bêta -permet de partager un fichier avec plusieurs utilisateurs grâce à un simple lien HTML, comme le propose depuis peu DropBox. Et en cas de modification du fichier, la synchronisation est assurée avec le fichier conservé en ligne. Claire Galbois-Alcaix ne pouvait toutefois pas nous indiquer si la version finale de cette fonction sera proposée en standard ou en option aux utilisateurs de Mozy. Autre bémol, l'impossibilité de sauvegarder des machines virtuelles. Curieux quand on sait que VMware est une filiale de la maison mère de Mozy, la bien nommée EMC.

Dernier point d'importance, les tarifs de cette solution. Mozy arrive avec des prix compétitifs : à partir de 9,99 euros par mois et par serveur ou NAS avec 50 Go de données pour la version « Enterprise », et 7,99 euros par mois et par ordinateur avec 10 Go pour la « Pro ».  Mais, ici, la principale différence entre les deux solutions n'est pas la quantité de données sauvegardées mais la console d'administration en ligne réservée à la version « Enterprise ». Signalons qu'une application gratuite pour les terminaux mobiles iOS et Android est également disponible avec 2 Go de données. Il est bien sûr possible de se connecter aux versions « Pro » et « Enterprise » avec son login et son password.

Un dernier mot pour finir sur le programme partenaires. Avec l'arrivée de sa solution « Enterprise », Mozy lance une campagne de recrutement pour étendre son réseau de

Articles sur Mozy

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité