Reimagine Paris, un avant-goût de HPE Discover 2016

Xavier Poisson, vice président EMEA responsable de la division Hybrid IT de Hewlett-Packard Entreprise, le 31 mai à Paris. (crédit : LMI)

Xavier Poisson, vice président EMEA responsable de la division Hybrid IT de Hewlett-Packard Entreprise, le 31 mai à Paris. (crédit : LMI)

Juste avant l'ouverture de la conférence Discover 2016 de Hewlett-Packard Entreprise (les 7 et 8 juin à Las Vegas), la filiale française a proposé en lever de rideau à Paris des sessions sur certains thèmes qui y seront développés, dont l'architecture composable Synergy.

Hewlett Packard Enterprise (HPE) va débuter demain à Las Vegas sa conférence annuelle Discover, pendant deux jours. Pour cette édition, la firme a prévu de mettre l'accent sur quatre thèmes : son infrastructure composable Synergy, ses offres cloud, ses solutions autour de Docker, ainsi que des annonces dans l'Internet des objets. HPE présentera aussi les avancées réalisées autour de The Machine, son projet d'ordinateur centré sur l'utilisation de mémoires non volatiles. Enfin, le fournisseur abordera également tous ses autres domaines de prédilection : sécurité, stockage flash, applications avec notamment les fonctions analytiques avancées de sa plateforme Haven. En revanche, il a récemment annoncé qu'il se séparait de sa division Services et la cédait à CSC tout en gardant un pied dans la nouvelle entreprise ainsi créée.AdTech Ad

Il y a une semaine à Paris, HPE France a abordé une partie de ces sujets lors de son événement annuel Reimagine 2016 au cours duquel il a organisé une vingtaine de sessions ciblées sur le datacenter, la cybercriminalité, le software defined storage, l'infrastructure « as a code », ou encore l'IoT.

Des versions bêta de Synergy lancées en Europe

L'infrastructure composable a été pré-annoncée il y a un an, puis détaillée en décembre dernier, avec une date de disponibilité estimée pour ce deuxième trimestre 2016. Les versions bêta sont lancées en Europe, a indiqué sur Reimagine Xavier Poisson, vice président EMEA responsable de la division Hybrid IT. Connu sous le nom de Synergy, ce projet a l'objectif de réduire les coûts des datacenters en associant automatiquement, en fonction des besoins, les ressources de traitement (serveurs), de stockage et de réseau, suivant les pré-requis des différentes applications. Il combine ces ressources dans un châssis avec le logiciel d'administration qui configure les ressources nécessaires à une application donnée. Le matériel de base est rassemblé dans des ensembles de 10 racks de 17,5 pouces qui peuvent être reliés entre eux. Synergy représente la prochaine étape dans l'évolution des systèmes convergés.



Configurer et consommer les ressources du datacenter sans être un expert de l'infrastructure, annonce HPE avec son projet Synergy.

Cette infrastructure repose sur « un pool de ressources unifiées et sur une software defined intelligence alignée avec la gestion des patches et des releases de ce pool de ressources, avec des API entre cela et le catalogue applicatif », a expliqué Xavier Poisson sur Reimagine 2016. Ces ressources « pourront être instanciées par des processus de type Docker et des environnements VMWare et Microsoft. L'objectif est d'arriver à reconstruire chez vous, dans vos datacenters le mode de consommation que vous avez sur un cloud public. Vous aurez un continuum end to end qui vous permettra d'envisager ce que peut être l'informatique hybride », a souligné le responsable EMEA Hybrid IT.

Un millier de services sur l'offre fédérée Cloud 28

Du côté de ses offres cloud, très axées sur l'hybride, HPE s'appuie sur Helion Open Stack 3.0. Sur Reimagine, Xavier Poisson a rappelé qu'il y aurait de toutes façons une continuité avec les plateformes traditionnelles. Pour aller vers les environnements hybride, les entreprises passeront par la création d'un catalogue de services. « On peut maintenant créer de façon efficace des clouds Open Stack avec des catalogues de services. Avec HP Helion 3.0, on se rapproche d'un OS scalable qui peut véritablement mettre des applications en production dans une entreprise », a-t-il indiqué ajoutant que ce n'était pas encore le cas il y a deux ans. Concernant le cloud natif, Xavier Poisson pointe des cycles de développement de quelques mois à quelques semaines. « Et il faut aussi penser que certaines charges peuvent aller dans le cloud public et nous vous laissons libres d'aller sur Azure, sur AWS ou sur des services providers locaux. C'est pour cela que nous avons créé Cloud 28 qui propose un catalogue de 1000 entrées de services et qui progresse ». Cloud 28 est une infrastructure de clouds fédérés qui couvre 28 pays.

L'ouverture de Discover à Las Vegas devrait permettre d'en savoir plus sur les nouveautés préparées par HPE autour de Docker (déjà supporté par plusieurs offres de son catalogue), ainsi que dans l'Internet des objets, domaine dans lequel la filiale française a fait témoigner Objenious, la filiale de Bouygues Telecom, la semaine dernière sur Reimagine. La jeune entreprise a choisi chez HPE une plateforme de type "pay as you grow" et prévoit d'utiliser Vertica pour l'exploitation de ses big data dans le futur.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité