Semiconducteurs : la croissance du marché est tombée à 1,1 % en 2022

En avril dernier, Gartner anticipait une hausse des ventes en valeur de composants de 13,6 %, avant de ramener cette estimation à + 7,4 % en juillet puis à + 4 % à la fin du mois de novembre. Source : Gartner

En avril dernier, Gartner anticipait une hausse des ventes en valeur de composants de 13,6 %, avant de ramener cette estimation à + 7,4 % en juillet puis à + 4 % à la fin du mois de novembre. Source : Gartner

Le retournement de tendance au deuxième semestre a réduit à peau de chagrin la croissance du marché mondial des semiconducteurs en valeur en 2022. Le segment de la mémoire a particulièrement souffert et nettement contribué à ce résultat.

Changement radical de situation sur le marché mondial des semiconducteurs. En 2022, les revenus cumulés des industriels du secteur n'ont progressé que de 1,1 % d'une année sur l'autre pour se situer à 601,7 Md€, selon Gartner. Un résultat bien éloigné des 26,3 % de croissance enregistrés en 2021 et inférieur aux prévisions des analystes. En avril dernier, Gartner anticipait une hausse  en valeur des ventes de composants de 13,6 %, avant de ramener cette estimation à + 7,4 % en juillet, puis à + 4 % à la fin du mois de novembre. Certes, la performance de 2021 constitue un effet de base négatif mais n'explique pas, à elle seule, le faible dynamisme des ventes de semiconducteurs.

Trop de stocks chez les OEM

Initialement, 2022 se présentait plutôt bien, la pénurie de composants ayant entraîné des délais des livraisons prolongés et par la même une hausse des tarifs. D'ailleurs, cette dernière a été en partie causée par les OEM qui se sont mis à stocker le plus de semiconducteurs possible pour sécuriser leurs productions de PC, de serveurs et d'autres équipements technologiques. Ça, c'était avant que l'économie mondiale ne commence à ralentir, sous l'effet d'une haute inflation, de taux d'intérêt en hausse, de renchérissement des prix de l'énergie et de confinements qui perdurent en Chine. « Les particuliers ont également commencé à réduire leurs achats de PC et de smartphones, puis les entreprises ont commencé à réduire les leurs en prévision d'une récession mondiale [...] », ajoute Andrew Norwood, analyste chez Gartner.

Avec un recul de sa valeur de 10 %, le segment de la mémoire a nettement contribué à la perte de dynamisme du marché global des semiconducteurs dont il assure 25% du chiffre d'affaires. La détérioration de sa situation, qui a débuté au second semestre, atteint aujourd'hui un niveau tel que la plupart des fabricants de mémoire ont annoncé des réductions de leurs investissements, certains allant jusqu'à réduire leur production pour  faire baisser les niveaux de stocks et rééquilibrer ainsi le marché. 

Des situation très disparates chez les fabricants

Le déclin global des ventes de mémoire est la première cause du recul des revenus de Samsung (- 10,4 %) en 2022. Le coréen reste néanmoins le numéro un mondial des semiconducteurs avec 10,9 % de part de marché (PDM), contre 9,7 % pour son poursuivant Intel dont les ventes ont baissé de 19,5 %. SK Hynix complète ce trio de tête avec ses 6 % de PDM et son chiffre d'affaires en baisse de 2,6 %. Du côté de leurs concurrents plus petits, les résultats ont été bien meilleurs. Qualcomm a vu ses ventes croître de 28,3 %, tandis que celles de Broadcom, d'AMD et d'Apple s'appréciaient respectivement de 26,7 %, 42,9 % et 20,4 %.

Pour l'heure, Gartner prédit à l'ensemble des fabricants de semiconducteurs un marché en recul de 3,6 % en 2023.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité