Terra Computer passe le cap des 60 M€ en 2021

Siegbert Wortmann PDG de Wortmann AG, et Ben Gayer, directeur de Terra Computer France

Siegbert Wortmann PDG de Wortmann AG, et Ben Gayer, directeur de Terra Computer France

Alors qu'il tablait sur 8% de croissance l'an dernier, le fournisseur de PC Terra Computer a finalement dégagé 22% de revenus supplémentaires. L'entreprise a capitalisé sur ses ventes de notebooks qui ont représenté la moitié de ses revenus.

Nouveau passage de cap pour Terra Computer. Après avoir franchi la barre des 50 M€ de chiffre d'affaires en 2020, la filiale française du constructeur allemand de PC Wortmann AG a largement dépassé celle des 60 M€ en 2021. S'établissant précisément à 63,7 M€, ses facturations s'affichent ainsi en hausse de 22% par rapport à l'exercice précédent. Une surprise pour l'entreprise implantée en Alsace qui tablait initialement sur une progression annuelle de 8%. Cette nouvelle hausse à deux chiffres de son activité a été essentiellement portée par ses ventes de produits mobiles, en lien avec le recours massif au télétravail. Elles ont représenté à elles seules près de la moitié du chiffre d'affaires de Terra Computer. La société propose également des desktops, des serveurs des écrans et des tablettes à sa marque, tous assemblés outre-Rhin, ainsi que la vente en gros de composants.

Plus de 200 nouveaux revendeurs recrutés en 2021

« Au cours de l'exercice, nous avons mis l'accent sur la fidélisation de nos revendeurs. Nous les avons aidés et soutenus dans les développements de leurs propres chiffres d'affaires, notamment avec les TERRA Mobile. Notre deuxième challenge était de recruter un nombre important de revendeurs sur l'année 2021 et notre équipe commerciale a remporté le pari avec 229 nouveaux recrutements », se félicite Ben Gayer, le directeur Général de Terra Computer. Menant une politique commerciale à 100% indirecte, la société dispose aujourd'hui d'un réseau de 1 440 partenaires en France.

Aider les revendeurs face à l'arrêt du programme de licences Open

Vu l'orientation plus vraiment à la hausse du marché des PC et des serveurs depuis quelques mois, il est difficile de prédire si l'entreprise pourra à nouveau dégager une hausse de revenus aussi forte en 2022. Depuis le début de cette année, elle a en tous cas actionné un nouveau levier de croissance en proposant à ses revendeurs d'acheter ou de renouveler des licences Microsoft via sa place de marché cloud. Une offre lancée parallèlement à l'arrêt de la vente de licences aux PME par le biais du programme de licence Open de Microsoft. Ces dernières doivent désormais les acquérir auprès des partenaires du programme Cloud Solution Provider (CSP) de l'éditeur, un dispositif que tous les revendeurs n'ont pas rejoint.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité