Un serveur ProLiant avec des puces Altra Ampere chez HPE

Le ProLiant RL300 Gen11 dévoilé par HPE est équipé d'une puce Altra d'Ampere basée sur ARM. (Crédit Photo: HPE)

Le ProLiant RL300 Gen11 dévoilé par HPE est équipé d'une puce Altra d'Ampere basée sur ARM. (Crédit Photo: HPE)

A l'occasion de sa conférence Discover, HPE a présenté un serveur ProLiant alimenté par des CPU Altra d'Ampere sous architecture ARM. Il est destinée aux applications nativement cloud.

Petit à petit les serveurs ARM gagnent du terrain. Ils pourront en tout cas compter sur HPE pour évangéliser le marché. Le constructeur américain vient en effet, à l'occasion de son évènement Discover qui se déroule à Las Vegas, de présenter le serveur ProLiant RL300 Gen11. Il est le premier à être équipé de processeurs Altra et Altra Max, comportant jusqu'à 80 et 128 coeurs Neoverse conçus par ARM.

Dans le détail, le ProLiant RL 300 Gen 11 est un serveur monosocket 1U avec 16 emplacements DIMM pour une capacité de mémoire maximale de 4 To par système, et de l'espace pour jusqu'à 10 SSD NVMe et deux options de SSD NVMe M.2 pour supporter les workloads nécessitant un stockage haute performance. En plus des trois emplacements PCIe 4.0, on trouve aussi deux slots OCP 3.0 pour accueillir des carte d'interface réseau (NIC) spécifiée par l'Open Compute Project.



L'intérieur du serveur ProLiant RL300 Gen 11. (Crédit Photo : HPE)

Une gamme qui s'étend chez HPE


Ce n'est pas la première fois que HPE propose des systèmes basés sur ARM. Il y a eu l'Apollo 80 équipé de puces Fujitsu A64FX et les serveurs Moonshot pour des tâches particulières, comme par exemple le traitement des images des caméras de vidéosurveillance. Mais le ProLiant RL300 Gen 11 vise un public plus large et comme l'indique le constructeur, il adresse les workloads nativement cloud. Entendez par là, moins dépendant des environnements Windows. Il s'agit aussi d'un signal pour les autres constructeurs de serveurs à s'engager sur ce marché qui pour l'instant n'a pas décollé.

Le système devrait être disponible au cours du troisième trimestre 2022. De classe entreprise, le ProLiant RL300 Gen11 dispose des capacités de gestion à distance iLO (Integrated Lights-Out) et de la sécurité intégrée Silicon Root of Trust. Sur la partie support, HPE s'appuie sur le projet open source OpenBMC, une distribution Linux destinée aux contrôleurs de gestion de la carte mère (BMC) sur les serveurs. Enfin, le dernier ProLiant sera éligible au service de facturation par abonnement Greenlake.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité