USB-C pour tous : que signifie l'obligation de l'UE pour Apple et les utilisateurs

« Depuis longtemps, les consommateurs européens s'inquiètent de voir se multiplier les types de chargeur pour chaque nouvel appareil. Désormais, ils pourront utiliser un seul chargeur pour tous leurs appareils électroniques portables », a déclare Alex Agius Salibale,  le rapporteur du parlement européen. Crédit photo : D.R.

« Depuis longtemps, les consommateurs européens s'inquiètent de voir se multiplier les types de chargeur pour chaque nouvel appareil. Désormais, ils pourront utiliser un seul chargeur pour tous leurs appareils électroniques portables », a déclare Alex Agius Salibale, le rapporteur du parlement européen. Crédit photo : D.R.

L'UE va exiger des fabricants d'appareils qu'ils normalisent l'USB-C, une obligation qui concerne surtout Apple. L'entreprise, dont le produit le plus vendu - l'iPhone - utilise un protocole propriétaire, travaillerait sur un iPhone compatible USB-C.

L'Union européenne (UE) a annoncé cette semaine qu'elle exigerait que, d'ici à l'automne 2024, les fabricants de la plupart des appareils électroniques grand public adoptent la norme de charge USB Type-C. Cette obligation sans précédent devrait affecter Apple, dont les produits - en particulier ses célèbres iPhone - utilisent le protocole propriétaire du connecteur Lightning. Les iPhone et AirPod vendus dans l'UE devront donc passer aux ports et aux connecteurs de câbles USB-C, plus répandus. Le règlement, qui veut mettre fin au « désagrément des consommateurs empêchés de charger leur appareil parce qu'ils ne trouvent pas de chargeur compatible à leur disposition », impose également que les appareils soient clairement étiquetés pour identifier leurs capacités de charge et de transfert de données. « Les acheteurs pourront aussi choisir s'ils veulent acheter un nouvel équipement électronique avec ou sans dispositif de charge », a déclaré le Parlement européen dans un communiqué.

« Les fabricants vont passer tous leurs produits à l'USB-C »

La possibilité pour un consommateur d'acheter un appareil avec ou sans câble pourrait permettre aux utilisateurs d'économiser de l'argent à court terme. Mais, selon Ryan Reith, vice-président Worldwide Mobile Device Trackers chez IDC, Apple aurait aussi le choix de ne pas livrer de chargeurs et de câbles avec ses appareils. Cela ne signifie pas non plus qu'Apple va migrer tous ses appareils vers l'USB-C dans le monde entier, même si certains analystes et observateurs du secteur pensent que le constructeur californien s'y prépare. « Apple gagne beaucoup d'argent avec ses accessoires propriétaires, tout comme ses partenaires qui fabriquent des câbles Lightning », a déclaré M. Reith. « Cette directive ne veut pas dire qu'ils vont migrer d'emblée l'ensemble de leur portefeuille vers l'USB-C, à moins d'y être contraints », a-t-il ajouté. Selon Jack Gold, analyste principal chez J. Gold Associates, Apple va sans doute traîner des pieds avant d'introduire l'USB-C sur les iPhone et AirPod destinés au marché américain. « La question est de savoir si, pour Apple, offrir deux connecteurs s'avère moins avantageux du point de vue de la fabrication que de conserver une connectique propriétaire et profiter des revenus qu'elle génère », a déclaré M. Gold. « Cependant, je pense que les fabricants vont passer tous leurs produits à l'USB-C, et ce sera une bonne chose pour les consommateurs », a-t-il ajouté.

La directive de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs (European Parliament Committee on the Internal Market and Consumer Protection) du Parlement Européen s'applique à tous les appareils électroniques portables « de petite et moyenne taille ». Cela inclut les téléphones mobiles, les tablettes, les liseuses, les oreillettes, les appareils photo numériques, les casques et les écouteurs, les consoles de jeux vidéo portables et les haut-parleurs portables rechargeables via un câble filaire. « Les ordinateurs portables devront également être adaptés aux exigences dans un délai de 40 mois après l'entrée en vigueur », a indiqué par ailleurs la commission parlementaire. « Aujourd'hui, le chargeur unique est devenu une réalité en Europe ! », a déclaré le rapporteur du Parlement, Alex Agius Saliba, dans un communiqué. « Depuis longtemps, les consommateurs européens s'inquiètent de voir se multiplier les types de chargeur pour chaque nouvel appareil. Désormais, ils pourront utiliser un seul chargeur pour tous leurs appareils électroniques portables », a ajouté le rapporteur.

l'iPhone 15 devrait être compatible avec l'USB-C.

La Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs a également ajouté des dispositions sur la recharge sans fil, la désignant comme « prochaine évolution de la technologie de recharge » et appelant à « l'amélioration des informations et de l'étiquetage pour les consommateurs ». Apple n'a pas répondu à une demande de commentaire, mais, selon Ryan Reith d'IDC, l'entreprise préparerait déjà des appareils mobiles USB-C. « Cela fait quelques années que certains iPad sont compatibles USB-C. Apple n'avait aucune obligation de le faire, mais le constructeur savait que cela allait arriver », a déclaré M. Reith. Ming-Chi Kuo, analyste chez Apple, pense que l'iPhone 15 d'Apple, dont le lancement est prévu pour le second semestre 2023, sera compatible USB-C. Par contre, il est certain que l'iPhone 14, attendu en septembre, utilisera toujours un connecteur Lightning.

La directive de l'UE vise aussi à apporter plus de transparence aux consommateurs, avec notamment des informations claires sur les caractéristiques de charge des nouveaux appareils, de façon à savoir plus facilement si leurs chargeurs actuels sont compatibles. Par exemple, la qualité et la capacité des chargeurs USB-C diffèrent grandement selon le fabricant. Certains fabricants de câbles, chinois notamment, prétendent qu'ils peuvent fournir aux utilisateurs un câble USB-C, Micro USB-C et Lightning tout-en-un. En réalité, ces produits ne prennent pas en charge les capacités de charge rapide. « Ces entreprises chinoises vendent des chargeurs qui n'ont pas les caractéristiques attendues », a déclaré M. Reith. « Par exemple, on peut acheter ce genre de chargeurs pour 5 dollars sur Amazon, et l'on se rend vite compte de la lenteur du chargement quand on le branche ».

Un enjeu également écologique

La nouvelle règlementation contribuera aussi à réduire les déchets électroniques, selon le Parlement européen, car les utilisateurs pourront réutiliser plus facilement les chargeurs pour divers appareils. La directive pourrait aussi faire économiser jusqu'à 268 millions de dollars par an sur les achats inutiles de chargeurs aux consommateurs. « On estime que les chargeurs jetés et inutilisés représentent environ 11 000 tonnes de déchets électroniques par an », a déclaré la commission. L'USB-C peut prendre en charge l'USB4, la spécification USB la plus récente et la plus rapide, qui offre des vitesses de transfert de données allant jusqu'à 40 Gb/s. À titre de comparaison, un connecteur Lightning transfère les données à la vitesse de l'USB 2.0, soit 480 Mb/s. L'USB-C est pris en charge par la plupart des appareils modernes, notamment les téléphones Android, les PC Windows, la PlayStation 5 et la Xbox Series X, et la norme est également utilisée par l'iPad Pro (3e génération et ultérieures).

La dernière version de l'USB-C offre une alimentation native de 100W/3A et jusqu'à 240W/5A. Elle prend aussi en charge l'USB Power Delivery pour la charge rapide. Comparativement, la connectique Lightning prend en charge une puissance native de 12 W/2,4 A. La charge rapide nécessite un câble USB-C vers Lightning et un adaptateur électrique de 20 W ou plus, selon Lifewire. « Le plus souvent, le choix des connecteurs propriétaires par Apple a été plus motivé par le contrôle des périphériques que par la nécessité d'être plus innovant », a encore déclaré M. Gold. « Je suis sûr qu'Apple préférerait conserver son connecteur propriétaire plutôt que de normaliser l'USB-C », a ajouté l'analyste de J. Gold Associates. « Apple gagne beaucoup d'argent avec ses périphériques à connecteur Lightning et avec les droits de licence qu'il perçoit de tiers. Mais du point de vue du consommateur, pourquoi utiliser un connecteur spécial pour un iPhone alors que tous les autres appareils électroniques qu'il possède peuvent utiliser n'importe quel connecteur USB-C ? »

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité