Microsoft débranche Win98/Me

A partir d'aujourd'hui mardi 11 juillet, les utilisateurs de Win98/Me ne bénéficieront plus du support technique et des correctifs de sécurité de Microsoft. L'éditeur met un terme au suivi de son OS, signant ainsi sa fin de vie. Prochain sur la liste, le SP1 de Windows XP, dont Microsoft a programmé l'arrêt le 10 octobre prochain.

Fin d'une ère. C'est aujourd'hui 11 juillet 2006 que Microsoft stoppe définitivement le support technique et les mises à jour de sécurité de Windows 98, 98 SE et Millenium (Me). L'éditeur de Redmond avait par deux fois repoussé l'échéance. Une première en janvier 2004, qui avait octroyé aux utilisateurs de l'OS deux années de répit supplémentaires, jusqu'en juin 2006. Et une deuxième, programmant l'arrêt définitif au 11 juillet 2006, coordonnée avec la publication du bulletin mensuel de sécurité ("le Patch Tuesday"). Microsoft invoquait systématiquement un parc d'utilisateurs toujours présent, "résistant" à une migration vers XP, ou utilisant Win98 sur des machines de secours. Selon les analystes, il resterait toutefois entre 50 et 70 millions d'ordinateurs équipés de Win98/Me. Une existence qui ne tenait plus qu'à un fil L'éditeur de Redmond avait depuis 2003 programmé la fin de l'ère Windows 98, en stoppant d'abord son support correctif. A l'époque, il encourageait les utilisateurs à migrer vers "une version plus récente et mieux sécurisée, comme par exemple Windows XP". Un message qu'il martela en juin dernier, lorsque, à la découverte d'une faille dans Internet Explorer sur l'ensemble des OS de la marque, l'éditeur avait déclaré qu'il ne publierait pas de correctif pour Win98. "Une rustine qui n'est pas nécessaire", admettait-il. Chez les éditeurs, on anticipait. Mozilla, en juin dernier, indiquait qu'il ne sortirait pas de version Win98/Me de Firefox 3.0, le très populaire navigateur Internet de la Fondation. Tous les regards se tournent désormais vers le Service Pack 1 (SP1) de Windows XP, prochain OS à mettre à la retraite sur la liste de Microsoft. Dès le 10 octobre prochain, il ne sera plus supporté. Microsoft espère ainsi accélérer l'adoption du SP2, censé sécuriser davantage le système.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité