Un mainframe IBM serait moins coûteux que 300 serveurs Linux

Quel système permet de faire de 30 à 60 % d'économie par rapport à des serveurs Solaris ou Linux ? Selon Wayne Kernochan, analyste chez Illuminata, il s'agit des séries Z d'IBM. Pour Wayne Kernochan, « cela n'a plus de sens pour une grande entreprise de mesurer le TCO en se basant strictement sur un ratio d'une application par serveur. » Il a donc comparé le travail multiapplicatif effectué par un seul mainframe à celui effectué par 30 serveurs Solaris ou 300 serveurs Linux. Et en a conclu qu'à l'usage, les series Z sont plus rentables pour quatre raisons: premièrement, doté d'un meilleur système de refroidissement, un mainframe demande moins d'électricité et d'air conditionné qu'une série de serveurs 1U en rack. Deuxième raison, lorsqu'il s'agit de faire tourner plusieurs applications, le personnel nécessaire à la maintenance d'un mainframe est nettement moins important que celui pour un système distribué. Au passage, Wayne Kernochan note que durant les dix dernières années le coût de personnel est passé de 14 à 43% du coût total, tandis que le prix du matériel a baissé de 65 à 20% du total. Troisième raison, les prix des logiciels pour mainframes sont devenus comparables à ceux des autres plate-formes lorsqu'il s'agit de faire tourner de 10 à 50 applications en simultané. Un coût qui devrait encore baisser si IBM arrive au bout de son plan quinquennal lancé en octobre dernier afin de simplifier l'administration de ses séries Z, en utilisant des automates similaires à ceux déjà présents dans les environnements distribués. Enfin, le prix de la mémoire des mainframes a considérablement chuté ces dernières années. Des arguments qui auraient pu être percutants si Wayne Kernochan ne s'était pas basé sur des données fournies par IBM pour effectuer son analyse.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité