AMD serait dans le viseur de Microsoft

Gravée en 28 nm par TSMC , la puce SoC qui équipe la console Xbox One, a été développée par AMD pour Microsoft.

Gravée en 28 nm par TSMC , la puce SoC qui équipe la console Xbox One, a été développée par AMD pour Microsoft.

Une folle rumeur attribue à Microsoft le rachat d'AMD pour concevoir comme Apple des puces sur mesure pour ses consoles Xbox, ses tablettes Surface et ses smartphones Lumia.

Après Nokia mobiles, c'est au tour d'AMD. C'est en tout cas la rumeur qui court depuis ce matin suite à un sujet du site spécialisé dans les circuits graphiques KitGuru. AMD fournit en effet les puces de type SoC (associant CPU, GPU et chipset) qui équipent les consoles Xbox One et, selon une source proche du dossier, Microsoft étudie l'acquisition de la société de Sunnyvale. Fort de ses réserves en cash, Microsoft pourrait se payer sans sourciller AMD dont la capitalisation boursière atteint les 1,87 milliard de dollars, soit près de trois fois moins que la valorisation d'ATI (5,4 Md$) lors son rachat en juillet 2006. Neuf ans après, il est facile de dire que la stratégie d'AMD (coupler ses processeurs au chipset et aux composants graphiques d'ATI) n'a pas été couronnée de succès. Que ce soit face à Nvidia pour les circuits graphiques ou Intel pour les processeurs, AMD reste un second choix.

Au plus mal depuis plusieurs trimestres (180 M$ de pertes nette au premier trimestre 2015), AMD a entamé une rationalisation de ses offres et n'excluait pas de scinder ses activités en deux - processeurs d'un coté et circuits graphiques de l'autre. L'Internet des Objets constitue également une autre opportunité pour la société de Sunnyvale. Si Lisa Su, la CEO d'AMD, a fourni des détails sur la façon dont l'entreprise va s'y prendre pour inverser la tendance, un rachat par Microsoft sonnerait le glas de certaines activités, qui pourraient etre revendues à d'autres. Quoi qu'il en soit, cette rumeur surprenante est à manier avec des pincettes. Microsoft éprouvant les plus grandes peines sur le marché du hardware. Reste que les puces d'AMD pourraient équiper les tablettes Surface, les smartphones Lumens et les consoles Xbox, une stratégie qu'Apple a mené avec succès avec ses puces Ax qui équipent les iPad et iPhone. Aujourd'hui AMD, qui ne fabrique plus rien, assure simplement le développement de ses puces x86, Radeon mais aussi ARM puisque la société a acquis les designs auprès de la société britannique du même nom.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité