Arista lance des switchs à destination des réseaux à faible latence et haute densité

Arista s'attaque à l'encombrement des switchs haut de gamme sans renoncer aux performances avec ses modèles 7130LBR et 7130B. (Crédit Arista Networks)

Arista s'attaque à l'encombrement des switchs haut de gamme sans renoncer aux performances avec ses modèles 7130LBR et 7130B. (Crédit Arista Networks)

Les derniers commutateurs d'Arista doivent permettre aux clients de consolider les serveurs, le réseau et les cartes FPGA et de réduire ainsi leur empreinte, le câblage et leur consommation d'énergie.

Selon Arista Networks, ses deux commutateurs 7130LBR et 7130B peuvent améliorer la latence du réseau et réduire la quantité de câbles et de dispositifs dans les environnements à haute densité. Les 7130LBR et 7130B permettront aussi aux clients de consolider les serveurs, le réseau et les cartes FPGA dans les réseaux Layer 1 utilisés généralement dans les secteurs financiers, bancaires et commerciaux, ainsi que dans certains environnements d'entreprise, notamment ceux qui supportent beaucoup de vidéo et de laboratoires de test. « L'idée est de traiter la commutation Layer 1 un peu comme un central téléphonique à l'intérieur du réseau, et de connecter directement les points d'extrémité du réseau via un circuit », a expliqué David Snowden, directeur de l'ingénierie chez Arista. 

« Cela signifie que l'on n'a plus besoin de passer par un processus Layer 2 ou Layer 3, ni de décoder le paquet, mais que l'on créé simplement une connexion de bits de bout en bout entre les points d'extrémité. C'est donc très rapide et très déterministe », a-t-il ajouté. « Le réseau Layer 1 n'est pas nécessairement la bonne technologie pour raccorder des conteneurs. Mais c'est certainement la bonne technologie pour connecter un trading algorithmique au marché boursier, pour obtenir des ordres, des informations et des faits sur ce marché aussi rapidement que possible », a ajouté M. Snowden. Ces commutateurs d'Arista permettront de supprimer ou de réduire fortement le nombre d'appareils et de câbles que l'on trouve habituellement dans ces environnements.

Moins de câbles 

Le 1RU 7130LBR prend en charge 96 panneaux frontaux (deux fois plus que les commutateurs Layer 1 existants du fabricant de matériel réseaux), deux FPGA programmables de 48 ports et un CPU x86 multicoeur, et il est basé sur le processeur Jericho2 de Broadcom. « En agrégeant la connectivité, le commutateur pourrait remplacer un système existant de huit dispositifs et 11RU par un système à de deux dispositifs et 2RU », a déclaré le directeur de l'ingénierie d'Arista. « Dans une configuration de ce type, le commutateur 7130LBR pourrait réduire les besoins en câblage de 75 % et la consommation d'énergie de 65 % », a-t-il ajouté.

Quant au commutateur de la Série 7130B, il combine une matrice de Layer 1 à haute densité et un commutateur L2/3 Intel Tofino. « Il prend en charge plus de 2,5 fois la connectivité Layer 1 des offres existantes, et ses 256 interfaces basées sur des connecteurs QSFP-DD haute densité peuvent relier des centaines de dispositifs, FPGA et des milliers de ports de périphérie », a encore déclaré David Snowden. Le traitement de paquets programmable P4 étant supporté, les utilisateurs peuvent personnaliser le traitement et le filtrage des paquets.

Un gain de place dans les armoires 

La réduction des besoins en périphériques et de l'espace occupé est encore plus spectaculaire avec la série 7130B. Par exemple, avec ce commutateur, on peut ramener un environnement de neuf équipements pour un encombrement de 17 RU, à un dispositif unique pour un encombrement de 2RU. « Les nouveaux commutateurs réduisent considérablement l'espace requis pour ces systèmes en réseau, or cet espace est l'un des plus coûteux de la planète », a encore déclaré M. Snowden. « Une place dans ces datacenters coûte cher, de même que la connectivité » aux bourses financières. 

Comme tous les boîtiers d'Arista, ces commutateurs fonctionnent avec le système d'exploitation maison EOS et sont contrôlés par la plateforme de gestion CloudVision du fournisseur. « Cela signifie que les entreprises peuvent relier leurs réseaux Layer 1 à l'environnement classique d'Arista et tout gérer à partir d'un endroit unique que les ingénieurs réseau connaissent bien », a déclaré John Peach, le directeur technique d'Arista. « La complexité des opérations s'en trouve fortement réduite et permet aux clients d'évoluer plus rapidement et plus facilement », a-t-il ajouté. Ces commutateurs devraient être disponibles au quatrième trimestre 2022.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité