Artec dévoile un scanner 3D travaillant à une distance de 110 mètres

Ray permet de retranscrire une copie numérique d'objets volumineux avec précision, jusqu'à 110 mètres de distance. (Crédit : Artek 3D)

Ray permet de retranscrire une copie numérique d'objets volumineux avec précision, jusqu'à 110 mètres de distance. (Crédit : Artek 3D)

Artec 3D, fabricant de scanners 3D, profitera du salon Global industrie, à Lyon, pour présenter ses outils et logiciels à destination des entreprises. Parmi eux, un appareil permet de capter des objets à plus de 100 mètres de distance.

En marge du salon Global industrie, qui se tiendra du 5 au 8 mars à Lyon, le fabricant luxembourgeois Artec 3D présentera un ensemble de scanners 3D et logiciels associés. L'entreprise sera présente aux côtés de ses partenaires français : 3D Scanners, Arketyp 3D, Boreal et Kallisto.

Le dernier produit de la marque, le Ray, est sorti en septembre dernier. Il s'agit d'un terminal permettant de scanner un objet jusqu'à 110 mètres de distance grâce à une technologie laser capable de capturer précisément de gros objets tels que des éoliennes, des hélices de navire, des avions ou des bâtiments. Son prix est de 50 000€ HT.

Une appli pour contrôler Ray à distance

Caractéristique intéressante de ce dernier matériel, Ray peut être piloté à distance grâce à l'application « Artec Remote ». Depuis un iPad ou un iPhone, il sera possible de scanner des objets via le WiFi, et d'envoyer les données directement vers la carte SD du terminal. L'application permet en outre de définir la résolution des scans, de les prévisualiser, des choisir les zones de zoom ou de sélectionner des paramètres spécifiques.
 
Parmi les produits mis en avant, on notera notamment également la présence de Leo, un scanner portable comprenant un traitement 3D automatique. Son écran tactile intégré permet de visualiser la construction 3D de l'objet scanné en direct. Il est doté d'un processeur Nvidia Jetson TX1 (quatre coeurs ARM Cortex-A57) associé à un GPU Maxwell (avec 256 noyaux CUDA), d'un SSD de 256 Go et d'un système d'optique de grande taille permettant de collecter, avec beaucoup de précision, des données sur toute la largeur du champ de vision. Le tout pour un prix de 22 700€ HT.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité