Avanquest affiche de fortes pertes malgré le dynamisme de ses ventes

Les activités PlanetArt d'Avanquest ont généré 56,4 M€ de chiffre d'affaires, en hausse de 71%, lors de l'exercice 2015-2016.

Les activités PlanetArt d'Avanquest ont généré 56,4 M€ de chiffre d'affaires, en hausse de 71%, lors de l'exercice 2015-2016.

Porté par ses ventes de solutions d'impression mobiles, Avanquest a enregistré des revenus en hausse de 31% lors de son exercice 2015-2016. Son résultat net reste néanmoins dans le rouge de 28,6 M€.

Les revenus d'Avanquest s'envolent. L'éditeur a réalisé 117 M€ de chiffre d'affaires pour le compte de son exercice 2015-2016, soit 31% de mieux que lors de l'année précédente. La croissance de l'activité a été notamment portée par les ventes de solutions d'impression pour smartphones (PlanetArt). Elles ont généré 56,4 M€ (+71%) de facturations. La branche logicielle progresse aussi avec un chiffre d'affaires qui passe de 51,3 à 57,3 M€. En revanche, l'activité myDevices (développement de solutions IoT pour les grandes entreprises) est en retrait de 48,6% à 3,7 M€.

Si le chiffre d'affaires d'Avanquest est globalement en hausse, ce n'est pas le cas de sa rentabilité. A cause d'éléments exceptionnels non récurrents (frais de transformation, cessions d'activités, dépréciation de frais de développement) le résultat opérationnel courant est dans le rouge de 16,1 M€. Le constat est similaire pour le résultat net qui affiche 28,6 M€ de pertes. Avanquest perd toutefois moins d'argent que lors de son exercice précédent et espère renouer avec des bénéfices opérationnels d'ici la fin de l'exercice en cours.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité