Baisse de 5% des revenus de SQLI au 1er trimestre

Au vu de la crise sanitaire, SQLI préfère ne pas communique d’objectif chiffré pour l’exercice 2020. (Crédit : btaskinkaya / Pixabay)

Au vu de la crise sanitaire, SQLI préfère ne pas communique d’objectif chiffré pour l’exercice 2020. (Crédit : btaskinkaya / Pixabay)

Avec 59 M€ de chiffre d'affaires trimestriel, SQLI entame 2020 sur une baisse d'activité imputable au coronavirus, mais pas seulement.

SQLI a ressenti les premiers impacts de la crise liée au coronavirus au premier trimestre 2020. En repli de 5%, son chiffre d'affaires s'élève à 59 M€. Cette baisse n'est pas uniquement liée à la crise sanitaire, puisque l'ESN avait anticipé la contraction d'activité de son pôle Digital & Technology. Ce dernier a vu ses facturations reculer de 15,3% sur les 3 premiers mois de 2020. Un résultat en ligne avec les orientations du plan stratégique de SQLI, qui poursuit la rationalisation de son offre et l'arrêt des activités non profitables. A fin mars, ce pôle restait néanmoins le principal vecteur de revenus du groupe auquel il apporte 53% de son activité.

De son côté, le pôle Commerce & Experience contribue certes moins à l'activité globale de SQLI (47%), mais cette proportion est en hausse de 5 points. Cette business unit regroupe les activités d'agence digitale européenne et affiche une une hausse de facturations de 9,6% au 1er trimestre. Une croissance notamment permise par la consolidation de l'activité de Redbox Digital. Cette agence e-commerce présente au Royaume-Uni et au Moyen-Orient permet de renforcer le maillage international du groupe. En 2019, 7,3 M€ de chiffres d'affaires ont été réalisés par SQLI en Europe et au Moyen-Orient. Redbox  a apporté 0,7 M€ de revenus supplémentaires au premier trimestre 2020. Entre janvier et mars derniers, l'international a contribué à hauteur de 84% aux revenus du pôle Commerce & Experience.

Un PGE à 25 M€

L'ampleur de la crise économique induite par le confinement et la situation sanitaire vont avoir un impact certain sur l'activité du groupe au deuxième trimestre. Dans ce contexte, SQLI a eu recours au chômage partiel pour 30% de ses salariés en France. Les recrutements ont été gelés. Au 31 mars 2020, SQLI comptait 2245 collaborateurs. Et pour sécuriser sa structure financière, le Groupe a négocié, avec son pool bancaire composé de BNP, Banque Palatine, Caisse d'Epargne et Société Générale plus LCL, la mise en oeuvre d'un Prêt Garanti par l'Etat (PGE) de 25M€. SQLI assure également qu'il ne versera pas de dividende en 2020, afin d'allouer l'intégralité de ses ressources financières à son développement. L'ESN préfère ne pas communique d'objectifs chiffrés pour l'exercice 2020.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité