Certideal passe au crible les terminaux mobiles d'occasion

Chaque jour, entre 15 et 20 terminaux mobiles sont inspectés par Certideal.

Chaque jour, entre 15 et 20 terminaux mobiles sont inspectés par Certideal.

Non content de proposer à des tiers de vendre leurs terminaux mobiles de seconde main sur son site, Certideal inspecte également les produits mis en vente pour certifier leur bon état de marche.

Les plates-formes web où les particuliers peuvent céder d'occasion leur smartphones, tablettes et autres PC portables sont nombreuses. Problème, elles ne garantissent pas que le descriptif et l'état de marche indiqués par un vendeur soient bien conformes à la réalité. Pour éviter que les acheteurs n'aient de mauvaises surprises, Certideal a imaginé une parade. Comme d'autres, cette société créée en octobre 2015 exploite un site de vente de terminaux mobiles de seconde main. Mais elle se distingue de la plupart de ses concurrents en réceptionnant les produits mis en vente pour les tester et les certifier.

« Notre travail consiste à nous assurer que le matériel est conforme à la photo mise en ligne et que son aspect général est bien celui décrit. Nous contrôlons également une vingtaine de points techniques. Dans le cas d'un smartphone, nous nous assurons, par exemple, du bon fonctionnement du capteur photo, du connecteur de charge, de la connexion au réseau, ou encore des écouteurs et du micro », détaille Laure Cohen, la co-fondatrice de Certideal avec Yoann Valensi. En cas de défaut mineurs sur un produit, la société peut même réaliser de petites réparations qu'elle facture aux vendeurs. Néanmoins, elle ne souhaite en aucun cas développer une activité de réparation.

Objectif : 10 000 produits vendus au cours du premier exercice

Une fois vendu sur le site de Certideal, le produit est envoyé directement à l'acheteur par l'entreprise qui le garantit pendant trois mois. Pour assurer l'ensemble de ses services, la société se rémunère à hauteur de 7% du prix d'acquisition. Actuellement, entre 15 et 20 terminaux lui sont envoyés chaque jour, ce qui s'avère être supérieur au prévisionnel réalisé au moment de sa création. Pour son premier exercice, la société ambitionne la vente de 10 000 terminaux par son intermédiaire.

En août dernier, Certideal a réussi une première levée de fonds de 400 K€. L'entreprise espère clôturer une nouvelle recherche d'investisseurs l'été prochain avec l'objectif de rassembler 2 M€. Une somme qui lui permettrait d'accentuer sa présence sur le marché français, notamment par le lancement de campagnes de communication.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité