Chiffre d'affaires 2008 et bénéfices en hausse pour IBM

Excellente année pour IBM. Et bon quatrième trimestre. Ses résultats montrent que la crise d'abord financière, qui impacte désormais les consommateurs, n'affecte pas pour l'instant le BtoB. Comme le revendique ses dirigeants, le groupe a su se recentrer sur les marchés les plus rentables. Le matériel, qui représentait 24% du bénéfice avant impôt en 2000, se résume à 8% en 2008. A l'inverse, le logiciel qui concourrait à hauteur de 25% à la rentabilité de 2000, s'est hissé à 43%, la part du service restant stable autour de 40%. Cette bascule du matériel vers l'immatériel s'est traduite par un doublement de la marge brute entre 2002 et 2008. A la fin de cette année, les liquidités disponibles, bon indice de la situation financière du groupe, s'élèvent à près de 13 Md$. IBM, focalisé sur le système d'information des entreprises, continue de profiter des efforts de ses clients pour l'optimiser. Toutefois, le mutisme de la société sur ses prévisions sur les trois prochains mois alimentent les rumeurs de licenciements qui courent actuellement. Le détail des résultats du quatrième trimestre par divisions est, par ailleurs, riche d'enseignement. A l'exception des ventes de matériels, toutes les activités d'IBM ont généré une marge brute supérieure à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les services arrivent en tête en terme de CA. La somme des activités de Global technology services (GTS : externalisation, intégration de systèmes, maintenance et "business technology optimization") et de Global business services (GBS : prestations intellectuelles, conseil) représentent plus de 52% du CA total. GTS réalise un CA de 9,6 Md$ en chute de 4% et GBS 4,7 Md$ (-5%). Les carnets de commande baissent dans les mêmes proportions. Paradoxalement, tant GTS que GBS ont généré une marge brute trimestrielle de deux points supérieure à celle de l'année. Les divisions GTS et GBS en forte progression sur l'année Si le CA de ces deux divisions est en chute pour le trimestre, il a progressé de 9% sur tout 2008. Les deux activités améliorent aussi leur rentabilité. Celle de GTS passe de 30% à 32,6% et celle de GBS de 23,5% à 26,7%. La division logiciel est la seule à voir son CA trimestriel progresser : +2,6 % à 6,4 Md$. Ce sont les ventes de middleware (WebSphere, Information Management, Tivoli, Lotus et Rational) qui tirent vers le haut avec un CA de 5,2 Md$ (+4 %), plus précisément, l'Information management avec une hausse de 18% du CA, les autres lignes de produits présentant des performances étales ou en baisse. Les ventes d'OS baissent, quant à elles, de 6%. Sur l'année, le CA de cette division atteint un CA de 22,1 Md$ (+11%) et génère une marge brute de 85%, identique à l'année précédente. Ce sont les ventes de systèmes qui pâtissent le plus du climat de crise du dernier trimestre 2008 : -20 % à 5,4 Md$. Les ventes de serveurs x64 sont en baisse de 32% et celle des System i (ex AS/400) en chute libre de 92%. Même les serveurs lame BladeCenter baissent de 27%. Les System z voient leur CA faiblir de 6%. Seuls les System p (Unix) progresse (+ 8%). Le stockage n'est pas non plus à la fête avec un CA en recul de 20%. Les bandes (-31%) baissent plus que les disques (-16%). Quant à l'activité microelectronics (composants) chute de 34%. Sur le trimestre, la marge brute s'est effondrée par rapport à l'an dernier. Elle passe de 45,7% à 40%. Sur l'année, le CA de cette division enregistre une baisse de 10% à 19,3 Md$ et conserve une marge brute de 38%.
>>Toutes les actualités de la rubrique Economie<<

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité