Cloud : Oracle sort les crocs

Larry Ellison, président et CTO d'Oracle, a annoncé le lancement de 24 nouveaux services clouds. (crédit : D.R.)

Larry Ellison, président et CTO d'Oracle, a annoncé le lancement de 24 nouveaux services clouds. (crédit : D.R.)

En annonçant l'arrivée de 24 services cloud, le président et CTO d'Oracle Larry Ellison espère bien damer le pion aux poids lourds du SaaS et du PaaS comme Salesforce.com ou encore d'AWS dans le IaaS. Stockage, traitement big data, calcul ou encore développement mobile font partie des nouveaux services cloud proposés par l'éditeur.

La transition d'Oracle du cloud critique vers le cloud tout court est terminée. Les 24 services lancés hier par l'éditeur comportent tous les outils dont les entreprises ont besoin pour effectuer leurs opérations dans le cloud et devraient ainsi aider ses clients à franchir le pas vers le cloud. « Nous pouvons désormais affirmer que notre offre de services cloud est complète. Avec les nouveaux services lancés aujourd'hui, les entreprises peuvent déplacer toutes leurs applications hébergées dans des datacenters vers le cloud d'Oracle », a déclaré le président et CTO Larry Ellison lors d'un événement qui a eu lieu au siège de l'entreprise. Avec l'ajout de ces 24 nouveaux services de plateforme et d'infrastructure, Oracle prétend désormais être le seul fournisseur de cloud à proposer une gamme complète de services de logiciels d'entreprise, de services de plate-forme et de services d'infrastructure sous la bannière Oracle Cloud Platform.

C'est donc un grand revirement de la part d'Oracle et de ses dirigeants : on se souvient qu'il y a quelques années, Larry Ellison mettait en garde contre le « cloud », un gadget trop mode et trop lié à un effet de mode. « Comparativement à Oracle, les fournisseurs de cloud ont choisi de se concentrer sur certains services : Salesforce.com s'est spécialisé dans les services de logiciels et Amazon a essentiellement centré son activité sur les services d'infrastructure », a expliqué

Des services cloud dédiés au calcul enfin à l'appel

Larry Ellison, ajoutant qu'Oracle offrait désormais la pile complète. « Nous continuerons à développer de nouveaux services cloud », a-t-il aussi déclaré, « mais tous les services de base nécessaires à l'exécution d'opérations dans le cloud sont maintenant en place », a-t-il encore ajouté. « Dans ces nouvelles offres, nous trouvons notamment une série de services dédiés au calcul, qui manquait grandement à l'offre d'Oracle », a reconnu le CTO. Ces services permettent aux clients de faire tourner n'importe quelle application dans le cloud d'Oracle. Le fournisseur a également lancé plusieurs services cloud intégrés qui doivent permettre aux entreprises de déplacer leurs opérations vers le cloud, y compris un service pour développer et exécuter des applications mobiles directement à partir du cloud d'Oracle, ainsi qu'un service d'intégration qui leur permet de combiner de multiples applications d'entreprises dans des systèmes complets. Le CTO a également dévoilé de nouveaux services de stockage et de traitement big data.

« Comparé à d'autres éditeurs de logiciels et à d'autres fournisseurs de cloud, Oracle propose désormais le plus large éventail de services de logiciels », a répété Larry Ellison. Oracle propose ainsi des services en ligne pour la planification des ressources d'entreprise, pour la gestion de l'expérience client, pour la gestion des ressources humaines, pour la gestion de la performance de l'entreprise, et des services de gestion de la chaîne d'approvisionnement. L'objectif de ces nouvelles offres est de faire d'Oracle un « guichet unique », a déclaré dans une interview Inderjeet Singh, vice-président exécutif d'Oracle. « La grande majorité de notre base client souhaite utiliser notre logiciel, mais pas nécessairement s'occuper de le faire tourner ».

Mobile cloud taillé pour le développement d'apps Android et iOS

Le Service Mobile Cloud d'Oracle offre quant à lui un ensemble d'outils de développement d'applications Android ou iOS fonctionnant entièrement dans le cloud. Le développeur peut utiliser Mobile Cloud pour construire une interface utilisateur ou pour configurer une API pour l'échange de données. Tout le développement passe entièrement par un navigateur, si bien qu'il n'est pas nécessaire d'installer de logiciel sur la machine de bureau de chaque développeur. Les développeurs peuvent utiliser leurs langages favoris ou passer par le framework Mobile Application Framework d'Oracle. Le service comprend également un kit de développement logiciel (SDK) qui permet aux développeurs suivre leur application, par exemple savoir qui l'utilise et comment elle est utilisée. L'éditeur a également lancé un service appelé Integration Cloud Service, qui permet aux entreprises de faire travailler ensemble leurs différentes applications d'entreprise et leurs services cloud. Enfin, Oracle a mis à jour Business Intelligence Cloud Service, en le dotant notamment de nouveaux outils de visualisation des données. Comme l'a déclaré Inderjeet Singh, « cette fonctionnalité a été conçue pour les utilisateurs, plus que pour les services IT de l'entreprise ». En allant vers le cloud, Oracle recherche clairement à gagner de la croissance. La semaine dernière, l'éditeur a annoncé que les revenus provenant des nouvelles licences de logiciels étaient en chute de 17 % par rapport au même trimestre de l'année dernière. Mais dans la même période, ses revenus provenant des services cloud ont augmenté de 29 %. Oracle affirme qu'il supporte plus de 70 millions d'utilisateurs, lesquels réalisent plus de 33 milliards de transactions chaque jour dans ses services cloud. Le cloud d'Oracle tourne dans 19 datacenters partout dans le monde. Au total, ils stockent plus de 700 pétaoctets de données.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité