Computacenter France : forte croissance des bénéfices et des revenus en 2019

« La crise du Coronavirus rend les prévisions [Ndlr : financières] difficiles à établir. Pour l’heure, nous aidons dans l’urgence nos clients focalisés sur leurs plans de continuité d’activité », indique Mike Norris, le président du groupe Computacenter. Crédit photo : D.R.

« La crise du Coronavirus rend les prévisions [Ndlr : financières] difficiles à établir. Pour l’heure, nous aidons dans l’urgence nos clients focalisés sur leurs plans de continuité d’activité », indique Mike Norris, le président du groupe Computacenter. Crédit photo : D.R.

La filiale hexagonale de Computacenter affiche un résultat opérationnel en hausse de 76%, réalisé sur la base de facturations en croissance de 15,7%. Dans ensemble, le groupe britannique a dégagé 16,1% de croissance.

Arnaud Lépinois, le directeur général de Computacenter France a réussi son pari : faire progresser à la fois le chiffre d'affaires et les bénéfices de la filiale française du revendeur grands comptes britannique. L'an passé, la SSDI qu'il dirige a réalisé 644,7 M€ de revenus, enregistrant ainsi une croissance de 15,7% de son activité par rapport aux 12 mois précédents. Dans le même temps, son résultat opérationnel s'appréciait de 76,3% à 14,1 M€. En 2018, Computacenter France avait, certes, déjà enregistré des bénéfices d'exploitation en hausse (+27%), mais ses facturations s'étaient repliées de 4,1%. L'entreprise doit l'amélioration de ses derniers revenus annuels aux gains de gros projets d'infrastructures chez des clients du secteur public déjà dans son portefeuille. La même dynamique a joué sur le secteur privé où le revendeur a, en outre, gagné deux contrats d'envergure dans les services managés. Toutefois, il a également perdu les faveurs d'un client grand compte international dont les conséquences devraient se faire ressentir en 2020 et, surtout, en 2021.

Services et distribution en forte hausse en France

Les prestations de services managés proposées par Computacenter dans l'Hexagone ont représenté 93,4 M€ (+2,5%) de chiffre d'affaires l'an dernier, contre 27,3 M€ (+27,6%) pour les services professionnels. La branche services dans son ensemble a ainsi dégagé 120,7 M€ (+7,3%) en 2019. La branche distribution a réalisé une performance meilleure encore, avec des facturations en hausse de 17,8% à 524 M€. Elle récolte les fruits du recrutement d'un effectif de spécialistes capables d'apporter une expertise qui fait la différence pour gagner des projets. L'an dernier, une autre équipe a vu le jour dans l'Hexagone, pour prolonger localement les activités de financement du groupe. Objectif : mieux accompagner les clients vers le modèle as-a-service.

Une croissance de groupe dopée par les acquisitions

Bien qu'elle soit, de loin, la filiale européenne du groupe ayant enregistré la plus forte croissance de chiffre d'affaires en 2019, Computacenter France reste encore la plus faible contributrice à ses revenus globaux. En baisse de 1,8%, les facturations de la filiale britannique ont représenté 1,58 Md$ (1,78 Md$) contre 2,19 Md€ pour la filiale allemande. Fort, notamment, de ces bras armés sur le vieux continent, le groupe Computacenter a dégagé dans son ensemble 5,05 Md£ (5,70 Md€) de chiffre d'affaires l'an dernier. Il enregistre ainsi une croissance de 16,1%, notablement stimulée par les apports de ses acquisition en 2018, notamment aux Etats-Unis. Elles ont réalisé 660 des 789 M€ additionnels que Computacenter a gagné l'an dernier.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité