Constellation vise les 200 M€ de revenus d'ici 2025

Etienne Besançon, président-fondateur de Constellation : « Nous souhaitons couvrir tous les segments qui nous semblent stratégiques pour les entreprises et sans lesquels la transformation des entreprises n’est pas possible. » (Crédit Photo : Constellation)

Etienne Besançon, président-fondateur de Constellation : « Nous souhaitons couvrir tous les segments qui nous semblent stratégiques pour les entreprises et sans lesquels la transformation des entreprises n’est pas possible. » (Crédit Photo : Constellation)

>Misant sur une croissance réalisée à part égale en organique et à travers des rachats, le groupe de service IT Constellation veut doubler ses revenus d'ici quatre ans. Un objectif qui passera notamment par le développement d'activités autour de la décarbonation.

Créé en 2016, Constellation a déjà plus de 11 acquisitions à son actif, dont 5 pour la seule année 2022, et ne compte pas s'arrêter là. La stratégie de croissance externe active de l'ESN vise à « couvrir tous les segments qui nous semblent stratégiques pour les entreprises et sans lesquels la transformation des entreprises n'est pas possible », explique Etienne Besançon, président-fondateur du groupe qui compte parmi ses clients des entreprises telles que La Redoute et Dassault Aviation. Le spectre d'offres de services quelle propose aux ETI couvre l'hébergement, les réseaux, le cloud, la sécurité et le conseil en stratégie IT.

150 M€ de chiffre d'affaires en 2022

Compléter rapidement son savoir-faire a permis à l'entreprise d'atteindre en 2021, avec un an d'avance, son objectif de chiffre d'affaires de 100 M€. Elle table désormais sur 150 M€ de facturations en 2022 et 200 M€ d'ici à 2025. « 50 % de nos revenus sont générés par de la croissance organique et 50 % par de la croissance externe », précise le dirigeant de Constellation. Le plus gros du chiffre d'affaires du prestataire provient de ses activités d'intégration et de services IT (40%), suivies de celles qu'il mène dans le cloud et l'infogérance (25%).

Présent à Paris, Lille, Nantes, Saint-Cloud, Trappes, Orléans, Lyon, et Toulouse, le groupe entend désormais se développer dans le sud-est (via Nice) et le nord-est (via Strasbourg). L'acquisition toute récente d'Hisi, qui possède une agence à l'Île Maurice, lui permet également de revendiquer une présence à l'international. Un premier pas hors de France pour Constellation qui ambitionne d'entrer sur d'autres marchés en Europe et au-delà, grâce à une nouvelle filiale lancée fin 2021. Baptisée Impakt, elle se focalise sur l'accompagnement des entreprises dans le pilotage de leur stratégie bas carbone.

La décarbonation, cheval de bataille de Constellation

A travers Impakt, Constellation se targue d'être la première ESN à être certifiée bureau d'étude par l'Association Bilan Carbone.  « Nous souhaitons prendre en compte les limites de la planète pour réorienter notre business ». Etienne Besançon précise également, que de plus en plus de clients commencent à réfléchir à leur empreinte carbone et au moyen de la réduire. Dans ce combat, Impakt a été rejoint en début d'année par Kanopé, autre filiale de Constellation, qui vise à sensibiliser les entreprises à ce sujet et notamment les comités de direction.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité