Econocom clôt une année record mais rate ses objectifs quinquennaux

Le groupe Econocom affiche des revenus en hausse de 18,5% pour 2007. Il est parallèlement parvenu au terme de son plan share five sans avoir atteint l'objectif d'un résultat opérationnel égal à 5% de son chiffre d'affaires.

La société de distribution et de services informatiques Econocom a enregistré un chiffre d'affaires de 700 M€ en hausse de 18,5% pour le compte de son exercice 2007. En comparaison, la croissance ne se situait qu'à 7% entre 2005 et 2006. Si le groupe Belge connaît une progression sur l'ensemble de ses métiers, deux de ses branches se distinguent par leur dynamisme : l'activité Télécoms (Econocom Telecoms) et l'activité services financiers (EFS) dont les revenus ont connu une croissance à deux chiffres en 2007. La première participe ainsi à hauteur de 3% aux revenus de l'ensemble du groupe, la seconde compte pour 50%. Quant aux branches distribution (EPS) et services managés (EMS), elles génèrent respectivement 27 et 20% du chiffre d'affaires de l'entreprise. Principale pôle géographique d'Econocom, qui est également présent -en Europe- au Benelux ainsi qu'en Espagne et en Italie, la France a vu ses revenus progresser de 16,6% à 350 M€ en 2007. C'est aussi l'hexagone qui a le plus largement profité de la stratégie de croissance externe de l'entreprise, puisque trois des quatre acquisitions qu'elle a réalisées en 2007 concernaient des entreprises françaises : la branche entreprises du distributeur en téléphonie mobile The Phone House, la société Alliance Support Services et le spécialiste du conseil en gestion des services informatiques kentron. « Avec ces rachats, nous avons acquis 35 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires », indique Jean-Philippe Roesch, l'administrateur délégue du groupe Econocom. Outre le fait qu'elle constitue un exercice record, l'année 2007 marque aussi la fin du plan share five. Ce plan quinquennal entamé en 2002 prévoyait que l'entreprise affiche un résultat opérationnel égal à 5% de son chiffre d'affaires une fois arrivé à son terme. Las, l'objectif n'a pas été atteint, puisque le résultat d'exploitation de 24 M€ dégagé par Econocom en 2007 ne représente qu'environ 3,4% de ses revenus. C'est désormais le plan horizon 2012 qui prend le relais de Share Five. S'il n'est pas encore connu dans les détails, on sait déjà que sa mise en oeuvre doit amener Econocom à mieux faire jouer les synergies entre ses différents métiers. Un objectif qui devrait passer par la mise en place d'offre packagées qui renfermeront des prestations issues d'au moins trois de ses branches.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité