Esker réalise une seconde acquisition dans l'EDI

Initialement spécialisé dans les solutions de dématérialisation en mode cloud, Esker s'est lancé dans une diversification des technologies qu'il utilise en misant désormais aussi sur l'EDI. (Illustration : D.R.)

Initialement spécialisé dans les solutions de dématérialisation en mode cloud, Esker s'est lancé dans une diversification des technologies qu'il utilise en misant désormais aussi sur l'EDI. (Illustration : D.R.)

Après CalvaEDI en 2015, Esker met la main sur l'allemand e-integration, un autre éditeur spécialisé dans les échanges EDI. Il compte sur cette acquisition pour se constituer une plate-forme de développement vers le reste de l'Europe.

Esker mise sur le mode cloud pour permettre aux entreprises de dématérialiser leurs documents à travers ses logiciels. Il n'en porte pas moins un regard intéressé sur d'autres technologies d'automatisation des processus de back office et de réduction de l'usage du papier. Pour preuve, l'éditeur français vient de réaliser pour la seconde fois l'acquisition d'un de ses homologues spécialisés dans l'EDI. Après le français CalvaEDI, c'est en effet au tour de la société allemande e-integration GmbH de devenir sa propriété. Basée près de Düsseldorf, elle dispose d'un parc de 600 clients actifs. En 2016, elle devrait dégager 3,2 M€ de chiffre d'affaires (+10%) à et un résultat avant impôts de 17%.

L'effectif d'Outre-Rhin passe à 30 personnes

L'addition de l'activité d'e-integration à celle de la filiale que possède déjà Esker en Allemagne (Munich) va permettre au groupe français de faire progresser de 150% ses revenus Outre-Rhin. Ensemble, leurs forces techniques et commerciales locales représentent un effectif de plus de 30 personnes. Pour Esker, cette acquisition est également le moyen de se doter d'une plate-forme de croissance pour se développer vers le reste de l'Europe.

Néanmoins, toutes les activités d'e-intégration n'entrent pas (encore ?) dans le giron de l'éditeur français. Depuis 2012, la société allemande propose également une plate-forme cloud baptisée PROmitea. Elle est utilisée pour automatiser les achats, les approvisionnements, et les relations des entreprises avec leurs fournisseurs. La solution va être sortie du périmètre d'e-intégration pour être placé dans une nouvelle entité propriété de l'actionnaire d'origine de l'éditeur allemand. Esker entre à son capital à hauteur de 20% avec une option d'achat sur les actions restantes.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité