Everwin surfe sur le créneau porteur des ERP de gestion des affaires

Eric Angelier, directeur général d'Everwin

Eric Angelier, directeur général d'Everwin

L'éditeur français Everwin est une entreprise florissante. En 2012, la société a réalisé 9,5 M€ de chiffre d'affaires, soit 15% de mieux qu'un an plus tôt, ainsi qu'un bénéfice d'environ 700 K€. En 2011, elle avait déjà connu une croissance à deux chiffres (+18%) qui lui avait permis de dégager 8,3 M€ de revenus et un résultat net avoisinant les 800 K€. « Nous prévoyons de poursuivre notre progression en 2013 pour finir l'année sur 11 M€ de chiffre d'affaires », indique Eric Angelier, le directeur général de l'éditeur.

Pour le dirigeant, les bons résultats de l'entreprise reposent notamment sur le dynamisme du marché vertical où elle a choisi de se positionner depuis 1995, celui des progiciels de gestion des affaires destinées aux sociétés de services (Mécanique industrielle, SSII, laboratoires de recherche...) travaillant en mode projet. « Dans une période où les marges sont tendues, de plus en plus de prestataires réalisent qu'ils doivent disposer d'un outil de gestion des affaires pour mieux piloter finement leur activité », analyse Eric Angelier.
Prêchant pour sa paroisse, ce dernier explique également la réussite de la société par les 15 ans d'expérience dont elle bénéficie et dont elle tire une expertise qui ne serait pas atteinte par ses concurrents.

Ce qui est en tous cas certain, c'est que l'antériorité de l'entreprise sur son marché n'a pas émoussé sa volonté de mener une stratégie de conquête de parts de marché. Le dernier grand exemple en date est le rapprochement des sociétés MFP Soft et Apsylis en 2011 qui a donné naissance à Everwin. L'opération a été techniquement menée à travers le rachat du second éditeur par le premier mais s'avère être dans les faits une fusion entre égaux.

Verticalisation de l'offre et lancement de nouveaux services SaaS

Sur le plan de l'offre, Everwin ne s'endort pas non plus sur ses lauriers. L'éditeur dispose actuellement de deux gammes de produits phares que sont ses solutions GX (pour TPE et petites PME) et SX (PME et ETI). Outre la mise à jour de ces gammes l'an dernier, l'éditeur a également verticalisé l'offre GX en livrant une version conçues pour les experts géomètres. En quatre mois, la nouvelle offre a conquis 28 entreprises dont la moitié ne figurait pas dans le portefeuille clients d'Everwin. La société a également lancé deux offres en mode SaaS : GX On Demand et iVision, un portail collaboratif qui diversifie la gamme de logiciels de l'éditeur.

On peut toutefois mettre un bémol à la réussite d'Everwin : la faiblesse de ses ventes indirectes qui représentent environ 20% de son chiffre d'affaires. « Si nous pouvions réaliser 100% de notre activité en indirect, nous le ferions », indique pourtant Eric Angelier. Problème, selon lui, il existe peu de partenaires spécialisés dans les logiciels de gestion d'affaires en France. Dommage car la présence d'un réseau de distribution fort auprès d'Everwin lui permettrait de démultiplier sa présence auprès des clients et d'obtenir ainsi une croissance encore plus importante de ces revenus.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité