HP rachète Poly pour 3,3 Md$

Avec le rachat de Poly, HP souhaite créer un portefeuille de périphériques et de services pour adresser la bascule vers le travail hybride. (Crédit Photo: Poly)

Avec le rachat de Poly, HP souhaite créer un portefeuille de périphériques et de services pour adresser la bascule vers le travail hybride. (Crédit Photo: Poly)

HP a annoncé un accord définitif pour acquérir Poly, spécialiste des solutions voix et vidéo. Le montant de l'opération est estimé à 1,7 milliard de dollars sans la dette. Avec ce rachat, HP entend s'inviter sur le marché du travail hybride.

C'est la surprise du début de la semaine. HP annonce le rachat de Poly, qui propose des solutions audios et vidéos à l'attention des entreprises. Dans un communiqué, le constructeur américain annonce que la transaction sera réalisée entièrement en cash à 40 dollars par action. Cela représente une valeur de Poly à 3,3 milliards de dollars, y compris la dette. Pour mémoire, la société était issue du rachat de Polycom par Plantronics pour 2 Md$ en 2018.

Cette annonce aussi surprenante soit-elle correspond à une volonté de  HP d'étendre son portefeuille vers des activités de croissance. La pandémie a changé les habitudes de travail avec un plus grand recours aux activités à distance. Le mode hybride, mêlant le retour du bureau et des plages de télétravail, s'installe progressivement au sein des entreprises. Un changement qui implique des investissements pour mieux collaborer. Dans le communiqué des deux sociétés, il est indiqué que 75% des salariés investissent pour améliorer l'aménagement de leur domicile pour adopter le télétravail. Idem pour les entreprises qui reconfigurent leurs bureaux et notamment leurs salles de réunion pour s'adapter au travail hybride. Il existe actuellement plus de 90 millions de salles, dont moins de 10% sont équipés d'une fonction vidéo.

Les marchés du périphérique et des solutions aux salariés en plein boom


Dans le détail, HP devrait intégrer les solutions Poly (systèmes de vidéoconférence, caméras, casques, téléphones et logiciels) au sein d'un portefeuille dédié au réunion hybride. Il devrait contribuer à la croissance de HP sur le secteur des périphériques, un marché en pleine croissance (+9% à 110 Md$) avec la pandémie. En juin dernier, le président de HP France, Arnaud Lépinois nous avait expliqué qu' « il y a eu une très forte sollicitation sur les périphériques liées à la collaboration : écrans, stations d'accueil, etc. ». Le groupe entend aussi accélérer sur le marché des solutions workforce (+8% et 120 Md$). Avec l'opération, HP compte réaliser 500 millions de dollars de synergies et pousser la croissance de Poly à 15% en moyenne sur 3 ans. Il sera en concurrence avec d'autres acteurs importants sur ce marché comme Cisco.

HP et Poly vont pouvoir proposer ensemble un écosystème complet de terminaux, de casques, de logiciels et de services. Poly a récemment noué un partenariat avec Zoom pour l'accompagner dans le développement de ses Zoom Phone. Le fabricant avait étoffé sa gamme pour répondre aux exigences du télétravail comme l'avait expliqué Fabrice Berthelot, directeur commercial de Poly France l'année dernière, « la demande sur les barres de collaboration a, par exemple, explosé avec des salariés en mode hybride : certains au bureau et d'autres à leur domicile. Nous avions eu l'occasion de tester  la webcam Studio P5 et la barre vidéo P15.  De son côté HP a, depuis la scission, réalisé quelques rachats avec notamment en 2019 l'acquisition de Bromium, spécialiste dans la sécurité des terminaux à travers sa technologie d'isolation via des micro-VM. Cette offre a depuis été repackagée sous l'appellation Wolf Security. En 2021, HP a mis la main sur la division HyperX de Kingston pour 425 millions de dollars. Elle est spécialisée dans les accessoires PC, comprenant le célèbre modèle de casque HyperX Cloud Alpha, ainsi que des claviers, souris, microphones, casques ou encore des chargeurs sans fil Qi. Toujours en 2021, HP a acquis Teradici, spécialiste du VDI pour le stations de travail en s'appuyant sur le protocole PC over IP.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité