La concurrence ravive le marché des processeurs

La concurrence avec AMD et ARM prouve que le PC n'est pas mort, se félicite Intel

La concurrence avec AMD et ARM prouve que le PC n'est pas mort, se félicite Intel

Greg Bryant, vice-président exécutif et directeur général du Client Computing Group d'Intel, se réjouit de la concurrence dans le domaine des processeurs. Selon lui, elle prouve que le PC est bien vivant.

Intel ne s'inquiète pas de la concurrence d'AMD et d'Apple. Au contraire, en milieu de semaine, Gregory Bryant, le vice-président exécutif et directeur général du Client Computing Group d'Intel a déclaré que le géant des puces se félicitait de la concurrence dans le domaine des processeurs. Selon lui, c'est le signe qu'il y a de l'argent à gagner sur ce marché et que le commerce des PC est florissant. « Nous avons toujours dit que seuls les paranoïaques survivaient », a déclaré M. Bryant. La formule reprend le titre du livre « Only the paranoid survive », publié il y a trois ans par le CEO d'Intel, Andy Grove. Le Client Computing Group d'Intel dirigé par Greg Bryant couvre la majorité du marché des ordinateurs portables, des ordinateurs de bureau et des stations de travail. « Intel est une entreprise très vivante et très active, et je prends très au sérieux toute concurrence, que ce soit celle d'Apple ou des concepteurs de puces basées sur ARM, que ce soit Qualcomm, MediaTek ou AMD », a-t-il ajouté.

« Toute entreprise en bonne santé et en croissance est confrontée à la concurrence », a déclaré M. Bryant lors d'un entretien organisé par la banque d'investissement UBS et Yahoo ! Finance. « Nous voulons toujours être compétitifs et nous développer. Nous sommes satisfaits de nos performances et de notre feuille de route ». Et la feuille de route d'Intel est bien remplie, tant pour les ordinateurs portables que pour les machines de bureau. M. Bryant a déclaré que la puce Tiger Lake H sortirait au premier semestre de l'année prochaine pour les ordinateurs portables, de même que la puce Rocket Lake pour machines desktop. Greg Bryant a également déclaré que la puce Alder Lake serait lancée au second semestre 2021. Ce dernier n'a pas livré davantage de détails sur futures ces puces, mais l'on suppose que la puissance électrique de la puce Tiger Lake H sera probablement plus élevée que la puce Tiger Lake de 11e Gen à 10 nm et qu'elle sera aussi plus performante. « Les performances de la puce Tiger Lake elle-même ont dépassé les attentes, et les ventes ont surpassé les prévisions de 30 % », a-t-il ajouté.

Le design du noyau de la puce Rocket Lake, basé sur le processus à 14nm existant d'Intel, devrait encore gagner en modernité. Quant à la puce Alder Lake, elle pourrait marquer un changement pour Intel, car elle semble construite comme une partie mobile combinant de petits coeurs et de gros coeurs, comme on le voit déjà sur certains designs de puces Arm. Jusqu'à présent, Intel avait boudé ce type de design, mais il semble que cette période est révolue. Au moins, il est clair que le PC, dont tout le monde annonçait la mort prochaine, connaît une nouvelle renaissance. « Si les consommateurs et les entreprises ont épuisé tous les stocks d'ordinateurs portables quand la crise du Covid-19 a démarré, Intel a également connu une croissance sur le marché des ordinateurs de bureau au cours des deuxième et troisième trimestres de cette année », a déclaré M. Bryant. Et il pense que l'augmentation de la demande de machines desktop va se poursuivre. « Le PC de bureau reste évidemment essentiel pour la création de contenus haut de gamme sur stations de travail et pour le secteur des jeux haut de gamme », a-t-il ajouté.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité