La stratégie du guichet unique porte les résultats d'Atelio

Silvabo Trotta, le président et fondateur d'Atelio.

Silvabo Trotta, le président et fondateur d'Atelio.

Fort de son expertise en informatique, en télécoms et en bureautique, de ses activités d'opérateur et de fournisseur de solutions de protection du travailleur isolé, le groupe Atelio a enregistré une croissance à deux chiffres en 2013.

Atelio fait mieux que tirer son épingle du jeu sur un marché de l'informatique et des télécoms qui a connu des années plus glorieuses. Pour 2013, l'intégrateur et opérateur télécoms revendique un chiffre d'affaires de 12,8 M€, en croissance d'environ 17% comparé à l'année précédente. Et encore, ce niveau de facturations exprimé à périmètre constant ne tient compte que des résultats de ses activités d'intégrateur IT / Télécom, de fournisseur de solutions de protection du travailleur isolé et de revendeur de systèmes d'impression. En y ajoutant les résultats de sa filiale allemande et les 1,2 M€ de chiffre d'affaires dégagés par son activité d'opérateur (Atelio PSO) lancée l'an passé, le groupe affiche plus de 16 M€ de revenus.

« Cette croissance est le fruit de notre positionnement en tant que guichet unique auprès des entreprises, se félicite Silvano Trotta, le dirigeant d'Atelio. Cette approche a donné sa pleine mesure en décembre 2013 où nous avons gagné 87% des appels d'offres auxquels nous avons répondu. » Selon lui, la capacité du prestataire à répondre sur un large panel de sujets offre au moins deux grands bénéfices aux clients. En premier lieu, une simplification dans la gestion de leur systèmes informatiques et télécoms. Ensuite, des coûts plus avantageux induits par le fait qu'Atelio leur propose des contrats de services globaux moins onéreux que plusieurs contrats souscrits chez différents prestataires.

Protection du travailleur isolé : un marché très porteur

Si toutes les activités d'Atelio ont enregistré des résultats en croissance l'an dernier, la progression a été particulièrement marquée pour ses opérations autour de la protection du travailleur isolé (PTI). Dans ce domaine, l'entreprise revendique le fait d'avoir remporté 70% des appels d'offres auxquels elle a candidaté durant les 12 derniers mois. Les revenus d'Atelio sécurité, sa filiale dédiée à la PTI, sont ainsi passés de 1,1 M€ en 2012 à 2 M€ environ en 2013. « Nous sommes nous-mêmes devenus constructeurs et éditeurs sur ce marché en développant notre propre serveur de transmission d'alarmes et une apps pour Smartphone sous Android. Cette dernière permet à un collaborateur isolé de déclencher une alerte depuis son mobile sans avoir à s'encombrer d'un dispositif spécifique », Indique Silvano Trotta. Sans minorer le dynamisme de l'entreprise, c'est aussi le boom du marché de la PTI en lui-même qui explique la progression des résultats d'Atelio Sécurité. Cette dernière profite, malheureusement, de la montée de l'insécurité qui pousse, par exemple, des mairies et des administrations à équiper certains de leurs collaborateurs de dispositifs d'alertes.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité