Les prix d'IBM montent dans le IaaS et le PaaS

IBM explique que les augmentations de prix au 1er janvier 2024 s'appliqueront aux serveurs bare metal, aux instances de serveurs virtuels, au stockage fichiers et bloc, et à l'infrastructure réseau. (crédit : The Digital Artist / Pixabay)

IBM explique que les augmentations de prix au 1er janvier 2024 s'appliqueront aux serveurs bare metal, aux instances de serveurs virtuels, au stockage fichiers et bloc, et à l'infrastructure réseau. (crédit : The Digital Artist / Pixabay)

A compter du 1er janvier 2024 IBM va augmenter le tarif de ses offres IaaS et PaaS un peu partout dans le monde avec des hausses de près de 6 % en Europe.

En cette période économique compliquée et marquée par une inflation et des hausses de coûts tous azimuts, rares sont les fournisseurs informatiques à ne pas augmenter le tarif de leurs offres. Dernier en date à s'y coller, IBM, qui annonce une nouvelle grille tarifaire pour son portefeuille de solutions IaaS et PaaS. Toutes les régions du monde sont concernées, exception faite des Etats-Unis et de l'Inde et de l'Australie. Un document poussé sur Github et découvert par The Register précise les hausses qui seront effectuées et le moins que l'on puisse dire c'est que toutes les régions ne seront pas logées à la même enseigne.

Alors que les zones Amsterdam, Montréal et Toronto voient les prix des services progresser de 2,9 % à partir du 1er janvier 2024, ceux de Sao Paolo grimpent de 7,5 %, tandis que ceux de la zone Osaka, Singapour et Tokyo montent de 6,3 %. Concernant l'Europe, les zones de Francfort, Madrid, Milan et Paris, la facture s'élèvera de 5,5 % et de 5,6 % pour celles de Londres. Pas de changement par contre pour les Etats-Unis. Résultat, la différence de tarif avec les autres régions dans le monde se creuse un peu plus. Ainsi, la différence de prix atteint désormais 16 % entre les US et Paris et même 29 % avec Sao Paolo.



IBM donne les variations de prix en fonction des US et les augmentations sur zone. (Crédit Photo : IBM)

Sur la partie PaaS, l'augmentation est uniforme +3% dans le monde entier. La hausse concerne les services de sécurité ou base de données.

Jusqu'a 26 % d'augmentation pour le stockage Deep Archive

« Ces nouvelles augmentations s'appliqueront aux serveurs bare metal, aux instances de serveurs virtuels, au stockage fichiers et bloc, et à l'infrastructure réseau, pour les offres classiques et VPC, et, à Sao Paulo uniquement, au stockage objet cloud », explique IBM. « En outre, le tarif augmentera au niveau mondial de 25 % pour le stockage Accelerated Archive et de 26 % pour l'offre Deep Archive. Il n'y aura aucun changement dans les augmentations existantes pour Power Systems Virtual Server, les logiciels tiers ou la bande passante réseau ».
Ces hausses de tarifs ne sont pas les seules : dernièrement AWS ou encore Cloudflare ont aussi augmenté le prix de leurs services cloud. Pour AWS, il annoncé cet été le paiement pour l'usage des adresses IPv4. En avril dernier, Microsoft a revu à la hausse la tarification des services Azure avec en moyenne une progression de 11%.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité