Les professionnels de l'IT de l'Artois créent le club TacTic

Bruno Leblanc est président de TacTic et dirigeant de l'éditeur d'Arras Adviser

Bruno Leblanc est président de TacTic et dirigeant de l'éditeur d'Arras Adviser

L'association principalement composée de revendeurs et de prestataires informatique a pour mission d'améliorer la visibilité de ses membres auprès des entreprises locales.

Le 8 octobre prochain aura lieux à Arras (62) le lancement officiel du club TacTic. Cette association loi 1901 a pour ambition de fédérer les revendeurs et prestataires informatiques de l'Artois. Elle mise sur ce rapprochement notamment pour donner à ses membres plus de visibilité auprès des entreprises implantées dans le carré Arras, Béthune, Douai et Lens. « Lorsqu'ils ont un besoin, les donneurs d'ordre locaux ont tendance à se tourner vers nos homologues de Lille alors qu'ils ont toutes les compétences qu'ils recherchent près d'eux, regrette en effet Bruno Leblanc, le futur président de TacTic et dirigeant de l'éditeur de logiciels Adviser (applications mobiles et des solutions internet). Nous constatons aussi que les étudiants en recherche de stage dans nos métiers postulent souvent dans des entreprises qui les accueillent loin de chez nous alors que nous sommes également en mesure des les former.»
Au-delà de la mise en lumière de ses adhérents TacTic veut également favoriser la collaboration entre eux par le biais d'échanges de compétences. Par exemple, dans le cadre de réponses communes faites par certains de ses affiliés à des appels d'offres

Pour l'heure, une trentaine de structures ont déjà acté leur ralliement prochain à TacTic. Outre Adviser, on trouve parmi elles Kernel (éditeur et revendeur spécialisé dans l'authentification), ICEA (revendeur d'infrastructures IT et partenaire Sage), Decima (gestion et mise en oeuvre des infrastructures IT) ou encore les agences web Audace et Tigre Blanc. Le club va également accueillir des adhérents du monde de l'enseignement tels que l'IUT de Lens. « Dans l'Artois, indique Bruno Leblanc, il existe au moins 350 entreprises qui ont le profil pour nous rejoindre.»

5 commissions chargées d'étudier les besoins des adhérents

Pour organiser le travail de ses membres, le club a prévu de créer 5 commissions: infrastructures et réseaux ; monde de la gestion ; développements logiciels ; communication et Internet ; Education et écoles. Elles se réuniront tous les un à deux mois. Leurs responsables seront nommés d'ici une quinzaine de jours avec pour mission d'étudier les attentes des membres. « L'association sera à l'écoute de ses adhérents, c'est leur club. Le comité directeur a des idées et des lignes conductrices mais ce que nous voulons avant tout c'est agir en fonction des attentes exprimées en commissions », souligne le président de TacTic.

D'une certaine façon, les germes de TacTic ont été semés il y a trois ans par la CCI de l'Artois. Sous l'impulsion d'un élu, l'organisme s'était lancé dans la création d'un club d'entreprises de l'IT et avait organisé plusieurs réunions allant dans ce sens. Pour diverses raisons, le projet n'a pas abouti mais certaines des entreprises qui avaient adhéré au projet ont décidé de poursuivre ce mouvement de rapprochement. Et si TacTic est aujourd'hui totalement autonome par rapport à la CCI de l'Artois, cette dernière l'appuiera en lui prêtant notamment des locaux pour organiser ses réunions.

Ajouter un commentaire
3
Commentaires

malkova87 Je cherche cette information depuis longtemps, j'ai été très surprise de la trouver ici. [url=http://192-168-1-1admin.com/]192.168.1.1[/url]

tonnyken Informations très intéressantes, merci pour votre partage. Je ne savais pas si je n'avais pas lu votre article [url=https//templerun3.co]temple run 3[/url]

Leger Bonne idée ce regroupement !!!

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité