Les tablettes ne font plus recette

On dirait un PC mais il s'agit bien d'une tablette : la Galaxy Book 2 de Samsung. (Crédit : Samsung)

On dirait un PC mais il s'agit bien d'une tablette : la Galaxy Book 2 de Samsung. (Crédit : Samsung)

Portée au pinacle il y a quelques années, les ventes de tablettes sont aujourd'hui en chute libre. Google vient d'ailleurs d'annoncer, qu'il ne lancera plus de produits de ce type. Un autre facteur de forme est sur le point de mordre la poussière.

Il n'y a pas si longtemps, la demande de tablettes était tellement élevée que certains se demandaient si elles n'allaient pas remplacer les PC... On peut dire que c'était prématuré... Oui, il y a cinq ans, Gartner avait courageusement prédit que plus de la moitié des utilisateurs choisiraient de préférence une tablette ou un smartphone plutôt qu'un portable ou un ordinateur de bureau pour leurs activités en ligne. Cette prévision s'est avérée à moitié vraie... Selon NetMarketShare, les smartphones représentent désormais 54 % du marché, les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables constituant la majeure partie du reste, soit 41 %. Et les tablettes alors ? Seulement 4,61 %, et leur nombre ne cesse de diminuer.

Dans les données recueillies par son site web, notre confrère de Computerworld a pu constater des chiffres similaires : la plupart des visiteurs utilisent essentiellement des smartphones, des PC en moindre quantité, les tablettes arrivant loin derrière. Google, qui a suivi cette évolution de près, a annoncé qu'il quittait le marché des tablettes qu'il dominait pourtant. Le Pixel Slate n'aura donc pas de successeur. Mais il est probable que Google livrera un PixelBook Chromebook haut de gamme avant la fin de l'année.

Pus de conquête mais du renouvellement

Apple, qui détient environ 70 % du marché des tablettes, continue de sortir de nouveaux modèle, comme l'iPad Air et une cinquième génération d'iPad Mini. Mais ses ventes sont en baisse, même si les nouvelles tablettes ont donné un coup de fouet aux ventes d'iPad. En effet, Tim Cook, CEO d'Apple, a déclaré lors de l'annonce des derniers résultats trimestriels que l'entreprise avait connu « la plus forte croissance de ses ventes d'iPad depuis six ans ». Mais, après le pic atteint au début de l'année 2014, les ventes d'iPad n'ont cessé de reculer. Probablement, les nouveaux iPad remplaceront les anciens modèles, mais sans élargir le marché.

Alors, que s'est-il passé ?

D'abord, l'arrivée de gros smartphones sur le marché. Aujourd'hui, des douzaines de smartphones arborent des écrans de 6 pouces et plus. C'est le cas notamment des leaders du marché : l'iPhone XS Max de 6,5 pouces d'Apple, le Pixel 3 XL de 6,3 pouces de Google et le Galaxy S10 Plus de 6,4 pouces de Samsung. Avec des smartphones de cette taille, qui a encore besoin de tablettes ? Mais cela n'explique pas tout, car les ventes de smartphones marquent également le pas. Les smartphones haut de gamme, dont le prix dépasse souvent les mille euros, sont tout simplement trop chers. L'iPhone XS Max, le haut de gamme de la série, coûte 1225 euros, et même l'iPhone XS coûte 909 euros.

Il faut reconnaître qu'en 2014, Gartner s'est trompé : même si certaines personnes affirment aujourd'hui encore qu'elles peuvent utiliser leurs tablettes à la place d'un ordinateur portable, c'est rarement le cas en réalité. Cela s'est un peu produit en 2012, au moment de la sortie de la quatrième génération d'iPad. Mais en 2014, c'est devenu rare, et aujourd'hui, on voit peu de gens travailler sur tablette. Et même si beaucoup d'ordinateurs portables peuvent se transformer en tablettes, rares sont ceux qui les utilisent de cette façon non plus. Pourquoi ? Parce que le facteur de forme de l'ordinateur portable est plus adapté pour le travail qu'une tablette. Nous utilisons les smartphones et les tablettes pour le plaisir, mais pour le travail, l'accès à un vrai clavier est beaucoup plus efficace.

Bye bye tablettes

Il est temps d'admettre que la tablette grand public comme la version professionnelle sont dans une impasse. Cela ne veut pas dire que les tablettes n'ont pas leur place dans un environnement professionnel. C'est d'ailleurs le cas. Les tablettes sont devenues le terminal de point de vente (TPS) par excellence des petites entreprises et des restaurants. Elles sont également très utilisées pour le contrôle des stocks et autres tâches de ce genre. Mais le jour où les ordinateurs portables seront remplacés par des tablettes n'est pas arrivé. Tout montre que cette histoire est en train de s'écrire autrement.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité