Les ventes de semi-conducteurs devraient baisser de 4,2% en 2020

En excluant les marchés des DRAM et des mémoires flash, la baisse du marché des semi-codnucteurs se renforce à -7,2 %. (Crédit : ColiN00B/Pixabay)

En excluant les marchés des DRAM et des mémoires flash, la baisse du marché des semi-codnucteurs se renforce à -7,2 %. (Crédit : ColiN00B/Pixabay)

IDC prévoit que les revenus du marché des processeurs chuteront de plus de 4% cette année. La baisse sera, néanmoins, variable selon les secteurs d'activité.

L'état du marché des semi-conducteurs n'est pas bon. En 2019, déjà, les revenus mondiaux du secteur ont diminué de 12,2 % pour atteindre 418 Md$, soit la croissance la plus faible depuis la crise financière mondiale de 2008. Mais ce qui, selon IDC, devait être une période de creux avant la reprise risque de se prolonger en 2020 avec la nouvelle crise économique liée au coronavirus. Le cabinet d'études s'attend à ce que le marché global des semi-conducteurs diminue de 4,2% cette année. En excluant les marchés des DRAM et des mémoires flash, la baisse pourrait même atteindre 7,2 %.

« La vigueur de la demande en mars et début avril a rendu les marchés des produits informatiques, de connectivité et de mémoire plus résistants. Toutefois, les mesures de confinement prises au niveau mondial et le changement des comportements d'achat en cours vers des biens et services essentiels auront un impact négatif sur les dépenses des consommateurs et des entreprises au cours du deuxième trimestre et du deuxième semestre de l'année », selon Mario Morales, vice-président du programme Semi-conducteurs chez IDC. « La nature de la reprise dépendra fortement de la rapidité avec laquelle les plans de relance gouvernementaux stabiliseront l'économie mondiale et la confiance des consommateurs. Au fur et à mesure de la réouverture des frontières, combien de temps nous faudra-t-il pour revenir à la normale et commencer à reconstruire nos vies après le choc de la pandémie ? » Une question à laquelle il est bien difficile de répondre aujourd'hui.

Une baisse variable selon les secteurs

La demande de semi-conducteurs sera très inégale selon les différents marchés industriels. « Nous prévoyons une réduction des dépenses dans les secteurs verticaux spécifiques à l'industrie et des efforts de transformation numérique dans un large éventail d'entreprises, en particulier celles qui dépendent des dépenses de consommation, comme les secteurs de l'hôtellerie, de la distribution et de l'industrie manufacturière », explique Michael Palma, directeur de recherche pour les semi-conducteurs et les technologies génériques chez IDC. Pour l'année, les prévisions sur le segment grand public indiquent que les revenus des semi-conducteurs hors mémoire diminueront de 11,5%.

Les marchés de l'automobile et de l'industrie - qui par le passé devaient surpasser les autres segments - ont été particulièrement touchés par la crise. En 2019, les ventes d'automobiles, y compris les véhicules utilitaires légers, ont diminué de 5,6%, ce qui a entraîné une baisse de la croissance des semi-conducteurs automobiles de 2,7%, à 38,4 Md$. Avec le confinement, les ventes de véhicules ont drastiquement chuté ce qui devrait aggraver la baisse en 2020 pour les semi-conducteurs dans le secteur, avec une estimation à -14% et une reprise envisagée seulement à horizon 2022.

De -1 à -12% sur le marché des smartphones

Les processeurs pour l'industrie ont également connu un ralentissement en 2019, avec une baisse de 6,6 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 37,8 Md$ de recettes. IDC prévoyait au départ une légère reprise en 2020, mais avec le Covid-19, la baisse devrait atteindre 11,4 % en 2020. Les entreprises réduisent leur production et l'impact sur le marché devrait avoir un effet négatif sur les revenus des semi-conducteurs pour le secteur jusqu'en 2021.

Pour les semi-conducteurs dédiés aux smartphones, IDC envisage trois scénarios. Celui qu'il envisage le plus est une baisse de 1% du chiffres d'affaires sur ce segment par rapport à 2019, à 111 Md$. Le nombre d'unité vendues seraient en baisse de 10%, à 1,6 Md. Mais si ces livraisons chutent de 20%, le scénario s'assombrit avec une baisse de 12% des revenus des processeurs.


Prévisions d'IDC sur les ventes de processeurs sur le marché des smartphones au 4 mais 2020. (Source: IDC Semiconductor Applications Forecaster)

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité