Marché des smartphones : dernier trimestre de croissance pour Huawei ?

Evolution des ventes des principaux fabricants de smartphones dans le monde entre les premiers trimestres 2018 et 2019.

Evolution des ventes des principaux fabricants de smartphones dans le monde entre les premiers trimestres 2018 et 2019.

Le chinois Huawei a réalisé 44% de croissance sur le marché mondial des smartphones au premier trimestre 2019. Il se rapproche toujours plus du numéro un Samsung mais la poursuite de son ascension reste suspendue à l'évolution des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

La décroissance des volumes enregistrée sur le marché mondial des smartphones au quatrième trimestre 2018 s'est poursuivie et largement amplifiée, selon Gartner. Au premier trimestre 2019, les ventes de terminaux ont effet reculé de 2,7% comparées à la même période il y a un an pour représenter 373 millions d'unités. Le cabinet d'études y voit une conséquence du ralentissement de l'innovation sur les modèles phares des fabricants et de la hausse des prix. De quoi rallonger les cycles de renouvellement des smartphones et donc faire baisser les livraisons.

La situation aux Etats-Unis et en Chine, les deux pays où il se vend le plus de smartphones, illustre bien les difficultés du marché global au premier trimestre 2019. Outre-Atlantique, les livraisons ont chuté de 15,8%. En Chine, le recul a atteint -3,9%.

Une confusion totale autour de Huawei entretenue par Trump

Il n'y a guère que les fabricants chinois qui soient parvenus à réaliser de la croissance. C'est encore le cas de Huawei dont les livraisons ont progressé de 44%. Le fournisseur a ainsi gagné 5 points de parts de marché à 15,7%. Il a été particulièrement dynamique en Europe et en Chine où ses ventes ont respectivement cru de 69% et de 33%. L'avenir est néanmoins très incertain quant à la poursuite de la conquête du marché mondial par Huawei. A la mi-mai, un décret américain a été publié qui interdit aux entreprises américaines de collaborer avec le fournisseur. Il en résulte notamment que le fabricant ne pourra plus proposer Android sur ses produits d'ici trois mois. Quelques jours après, Donald Trump déclarait qu'il était possible que Huawei soit intégré dans un accord commercial plus large entre les États-Unis et la Chine.

En attendant la conclusion de cette affaire, Huawei fait des étincelles tandis que ses principaux concurrents sont à la peine. Souffrant d'une baisse de 8,8% de ses livraisons, le numéro un Samsung a vu sa part de marché reculer de plus d'un point à 19,2%. Du côté d'Apple, maintenant numéro trois, la chute des ventes s'évalue à -17,6% pour une part de marché de 11,9%. A ce rythme-là, la firme à la pomme pourrait se voir rapidement rattrapée par le chinois Oppo qui affiche des ventes en hausse de 5% et 7,9% de parts de marché. Derrière lui figure Vivo qui a vu ses part de marché progresser d'1,2 point à 7,3%.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité