Mark McLaughlin remplacé par Nikesh Arora à la tête de Palo Alto Networks

Lorsqu'il était le directeur des opérations de Softbank, Nikesh Arora était pressenti pour en devenir le président. Il quittera finalement le conglomérat japonais sans y être parvenu. Crédit photo : D.R.

Lorsqu'il était le directeur des opérations de Softbank, Nikesh Arora était pressenti pour en devenir le président. Il quittera finalement le conglomérat japonais sans y être parvenu. Crédit photo : D.R.

Ex-directeur des opérations du japonais Softbank, Nikesh Arora prend les fonctions de CEO et de président de Palo Alto Networks. Son prédécesseur Mark McLaughlin demeure au sein de l'entreprise au poste de Vice-président.

Palo Alto Networks renouvelle sa direction en recrutant Nikesh Arora en tant que CEO et président du conseil d'administration. Les rênes du fournisseur de solutions de sécurité créé en 2005 étaient tenues depuis sept ans par Mark McLaughlin. Ce dernier demeure au sein de l'entreprise au poste de Vice-président. Elle lui doit en bonne partie ce qu'elle est devenue aujourd'hui, à savoir une organisation de 5000 personnes dans le monde servant environ 50 000 clients.

A l'inverse de Mark McLaughlin, Nikesh Arora n'est pas un spécialiste de la cybersécurité. Entre fin 2014 et mi-2016, il a été le directeur des opérations du conglomérat japonais Softbank. Il avait passé les 10 années précédentes chez Google, d'abord en tant que vice-président senior des activités européennes, ensuite comme Chief business officer. Les marchés financiers semblent apprécier son arrivée au sein de Palo Alto Networks puisque le cours de l'action du fournisseur avait pris 1,34% le jour de l'annonce de sa nomination.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité