Microsoft : La fin des licences gratuites à usage interne irrite les partenaires

Microsoft a officialisé les changements qu'il compte mettre en œuvre en se contentant d'une première communication sur les pages de son site partenaires.

Microsoft a officialisé les changements qu'il compte mettre en œuvre en se contentant d'une première communication sur les pages de son site partenaires.

D'ici un an, les licences comprises dans le Microsoft Action Pack ne pourront plus être utilisées par les partenaires de l'éditeur que pour un usage commercial. Dès le mois prochain, la firme de Redmond va également supprimer le support technique sur site des incidents dont ses revendeurs pouvaient bénéficier.

En fin de semaine dernière, Microsoft a indiqué qu'il « mettra fin [au 1er juillet 2020] à l'association des droits d'utilisation interne (IUR) et des licences de produits que les partenaires reçoivent dans le Microsoft Action Pack et qui accompagnent une compétence. » Dit autrement, ceux-ci n'auront plus la possibilité d'utiliser gratuitement pour leurs besoins internes des licences que l'éditeur leur fournit de la sorte jusqu'ici. La décision passe mal. Une pétition déjà signée par 700 revendeurs australiens de Microsoft contre ce choix et l'opposition dont d'autres font état ailleurs dans le monde dans la presse illustrent ce mécontentement. Après le 1er juillet 2020, « les droits d'utilisation des licences de produits seront mis à jour pour être utilisés dans des scénarios de développement d'entreprise à des fins de démonstration, de développement de solutions/services et de formation interne. »

Du sursis pour certains sur le support technique sur site

L'autre décision que vient de prendre Microsoft et qui, elle aussi, s'attire les foudres des partenaires est la décision de retirer le support technique sur site des incidents à partir d'août 2019. Néanmoins, les partenaires dont les dates de renouvellement de contrat tomberont avant continueront de bénéficier de cet avantage. Cela ne sera pas le cas pour ceux dont la date de renouvellement est postérieure.

Des membres du Microsoft Partner Network estiment que les choix de l'éditeur pourrait engendre des milliers de dollars de coûts additionnels pour certains partenaires. D'autres estiment purement et simplement que Microsoft déclare la guerre à ses partenaires. Le bloggeur spécialisé australien Wayne Small s'insurge : « Retirer les droits d'utilisation interne représente un obstacle majeur pour les petits partenaires qui ne vont pas acheter un produit juste pour jouer avec et voir s'il fonctionne. Cela va désormais devenir plus couteux d'être un revendeur Microsoft. »

Interrogé par nos confrères d'ARN, un responsable de Microsoft a admis que les changements sont dus aux nombreux impacts du cloud computing. Selon lui, ils devraient aider les partenaires à capitaliser sur les opportunités que représentent pour eux le mode hébergé pour eux. Manifestement, les principaux intéressés ne partagent pas cette vision des choses.

Ajouter un commentaire
1
Commentaires

Vincent Duvernet Visiblement, Microsoft a fait machine arrière : https://www.change.org/p/microsoft-disapprove-microsoft-partner-network-changes/u/24823382

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité