Microsoft met la main sur l'OS IoT d'Express Logic

Le montant du rachat d'Express Logic, dont William E. Lamie est le CEO, par Microsoft n'a pas été communiqué. (Crédit : Express Logic)

Le montant du rachat d'Express Logic, dont William E. Lamie est le CEO, par Microsoft n'a pas été communiqué. (Crédit : Express Logic)

Après avoir annoncé un investissement de 5 Md$ sur quatre ans dans l'IoT, Microsoft a annoncé le rachat d'Express Logic. Le système d'exploitation en temps réel de cet éditeur viendra compléter la solution IoT de la firme de Redmond, Azure Sphere.

C'est officiel depuis peu, Microsoft vient de racheter Express Logic. Cette entreprise fondée en 1996 à San Diego développe des systèmes d'exploitation en temps réel (RTOS) pour l'IoT et les périphériques alimentés par des microcontrôleurs (MCU). Le RTOS ThreadX d'Express Logic est déployé sur plus de 6,2 milliards de terminaux, ce qui en fait l'un des systèmes les plus utilisés au monde selon VDC Research. Et l'entreprise touche un marché produisant plus de 9 milliards d'appareils construits par an dans le monde, plutôt juteux pour Microsoft donc. L'éditeur a d'ailleurs annoncé qu'il investira cinq milliards de dollars dans l'IoT et l'edge computing sur quatre ans.

Par cette acquisition, Microsoft veut venir placer l'OS d'Express Logic en complément de sa propre solution Azure Sphere, lancé il y a un an. « Notre objectif est de rendre le RTOS d'Express Logic disponible en option pour les besoins de traitement en temps réel sur un appareil Azure Sphere mais aussi permettre aux terminaux alimentés par ThreadX de se connecter à ceux sous Azure IoT Edge lorsque la solution déployée nécessite des capacités de calcul en périphérie » indique l'éditeur de Redmond dans un communiqué. Si Microsoft recommande Azure Sphere pour des connexions au cloud plus sécurisées, il arrive qu'il soit impossible de déployer cette puce avec un noyau Linux dans des appareils très contraints. C'est ici que l'éditeur poussera le RTOS d'Express Logic plutôt qu'une autre solution. Pour ce dernier, ce rachat lui ouvre la possibilité de s'interfacer au cloud Azure et couvrir d'autant plus de terminaux qui y sont reliés.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité