Microsoft sort une version gratuite de Teams

La version gratuite de Teams propose 10 Go de stockage de fichiers par équipe ainsi qu'un stockage additionnel de 2 Go par utilisateur, (crédit : Microsoft)

La version gratuite de Teams propose 10 Go de stockage de fichiers par équipe ainsi qu'un stockage additionnel de 2 Go par utilisateur, (crédit : Microsoft)

Après avoir attiré les grandes entreprises avec sa solution collaborative temps réel en ligne et mobile Teams, Microsoft tente de séduire les plus petites avec une version gratuite. Une bonne occasion pour l'éditeur de tenter de défier le poids-lourd du secteur, Slack.

Jeudi, Microsoft a lancé une version gratuite de Microsoft Teams. Objectif : contrer Slack qui vient d'annoncer en début de semaine une amélioration notable de son offre avec des suggestions automatisées de recherche. Dotée de fonctionnalités clés comme des messages de chat illimités, la version gratuite de Teams n'est pas limitée en termes en termes de messages consultables - 10 000 - contrairement à Slack. C'est l'un des principaux arguments de vente mis en avant par la firme de Redmond. L'autre est le nombre d'utilisateurs - 300 - qui serait d'après l'éditeur suffisant pour de nombreuses petites entreprises.  « Pour nous, il s'agissait d'abattre en continu les barrières à l'entrée de Teams », a expliqué Lori Wright, directrice générale de Microsoft 365 Teamwork. « Nous ne pensons pas que vous devriez être abonné à Office 365 pour profiter de la puissance de la solution Teams. »

Parmi les fonctionnalités de la version gratuite de Teams, on retiendra en plus des messages de chat et de recherche illimité, une disponibilité générale dans 40 langues, 10 Go de stockage de fichiers par équipe ainsi qu'un stockage additionnel de 2 Go par utilisateur, l'intégration des outils Office Online (Word, Excel, PowerPoint, OneNote) ainsi que SharePoint et Onedrive. Ainsi que les appels audio et vidéo natifs individuels ou de groupe. Attention, la version gratuite de Teams ne prend pas en charge le SSO et n'a pas d'assistance 24/7 ou encore de fonctions de reporting.

Slack, un concurrent de premier plan pour Microsoft

Microsoft réserve quoi qu'il en soit les fonctionnalités clés de Teams pour sa version payante intégrée à Office 365. Les chats vidéos dans Teams - remplaçant Skype pour les applications d'entreprise - peuvent être stockées dans cloud et être recherchées, sachant qu'elles bénéficient en outre du sous-titrage automatique. L'éditeur prévoit par ailleurs d'inclure la reconnaissance faciale et permettre aux participants de rechercher qui a dit quoi. Une bêta de la fonction « live events » d'émissions vidéo pouvant être transcrites, archivées et timecodées, sera disponible cet été.

La firme de Redmond considère Slack comme un concurrent de premier plan et tente de placer Teams comme un référentiel documentaire unique sur lequel une équipe et des collaborateurs doivent travailler. Plus de 140 applications d'entreprise fonctionnent avec Teams, selon Microsoft. Deux fonctionnalités supplémentaires seront ajoutées à la version gratuite Teams plus tard cette année, dont le floutage d'arrière plan, permettant d'éviter à tout le monde de voir que vous chattez depuis votre cuisine. La traduction en ligne des messages en 36 langues est également prévue d'ici la fin d'année.

Whiteboard aussi disponible gratuitement pour les utilisateurs Windows 10 et iOS

A noter qu'en parallèle de la version gratuite de Teams, Microsoft a aussi annoncé la disponibilité pour les utilisateurs de Windows 10 - mais également iOS - un autre service gratuit : Whiteboard, l'application de tableau blanc que Microsoft a présenté pour la première fois l'été dernier. Ce dernier exploite certaines des caractéristiques qu'il a d'abord introduites avec OneNote, comme la possibilité de créer des organigrammes et des graphiques générés par la machine à partir de formes encrées.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité