Mobi étant son portefeuille à l'UEM

Mobi s’invite dans le marché de l’UEM avec une gestion étendue aux appareils desktop et IoT. (Crédit D.R.)

Mobi s’invite dans le marché de l’UEM avec une gestion étendue aux appareils desktop et IoT. (Crédit D.R.)

Le fournisseur de gestion mobile Mobi a étendu son portefeuille de gestion de périphériques aux postes de travail et aux appareils IoT, mettant ainsi un pied dans le marché UEM de la gestion unifiée des terminaux.

Cette semaine le fournisseur de logiciels de gestion de la mobilité Mobi a annoncé que sa plate-forme pouvait désormais gérer les ordinateurs portables et desktop ainsi que les périphériques portables et les capteurs IoT en plus des smartphones et des tablettes. Cette extension de l'offre propulse le vendeur dans la catégorie des fournisseurs de gestion unifiée des terminaux (Unified Endpoint Management - UEM). Beaucoup d'entreprises sont attirées par l'UEM, qui, à bien des égards, équivaut à un retour à la gestion des appareils mobiles (MDM) par le biais cette fois d'API natives de gestion mobile intégrées aux systèmes d'exploitation modernes. Ces API permettent aux entreprises de gérer des ordinateurs de bureau, des ordinateurs portables, des appareils mobiles et - dans certains cas des appareils IoT - à partir d'une console unique, la gestion unifiée de terminaux étant par nature indépendante de tout système d'exploitation.

L'émergence de logiciels UEM comme Intune de Microsoft est liée à l'arrivée soudaine dans l'entreprise d'appareils pouvant accéder aux données et aux réseaux, une conséquence directe du mouvement BYOD qui s'est manifesté après la sortie de l'iPhone d'Apple en 2007. Les nouveaux produits MOBI couvrent trois domaines principaux : la validation, l'intégration et l'orchestration, comme l'explique le fournisseur. Mobi a également introduit deux nouveaux outils, en plus des ordinateurs portables, des ordinateurs de bureau, des périphériques portables et des capteurs IoT : un produit de reporting UEM, qui permet aux services IT de gérer les périphériques d'entreprise à partir d'un emplacement unique ; et un outil de workflow qui permet aux services IT de créer des formulaires personnalisés pour collecter les informations des utilisateurs et automatiser les actions en fonctions de leurs réponses. Mobi affirme que son ancien logiciel de gestion - et les plates-formes UEM concurrentes de VMware, MobileIron et SOTI - traite les données en silo au lieu de fournir une vue unifiée.

Une gestion centralisée des terminaux

« C'est la première fois qu'un outil offre cette vue unifiée et il est unique en son genre. Il permet aux utilisateurs d'identifier et de contextualiser les données UEM en même temps que les informations de gestion du programme de Mobi », a déclaré le fournisseur. « Cette combinaison des données UEM avec les données du logiciel de gestion de la mobilité permettra aux entreprises d'avoir un aperçu plus clair de leur sécurité mobile, donc de prendre de meilleures décisions et, finalement, de réduire leurs coûts. »

Selon Gartner, pour réussir, un produit UEM devra s'intégrer aux outils de gestion des clients et répondre aux critères suivants :

- Disposer d'une console unique pour configurer, gérer et surveiller les appareils mobiles traditionnels, les PC et les actifs IoT.

- Unifier l'application des politiques de protection des données, de configuration et d'usage des périphériques.

- Offrir une vue unique des utilisateurs se connectant à partir de plusieurs appareils afin de proposer un meilleur support aux utilisateurs finaux et collecter des données analytiques détaillées sur les usages dans l'environnement de travail.

- Agir comme point de coordination pour orchestrer les capacités technologiques aux points d'extrémité comme les services d'identité et l'infrastructure de sécurité.

Des solutions équivalentes

Selon Jack Gold, analyste senior chez J. Gold Associates, depuis longtemps les fournisseurs UEM préconisent la gestion à partir d'un point unique. Mais la plupart d'entre eux se contentent de déplacer les plates-formes de gestion basées sur le client vers un navigateur Web pour rassembler les différentes interfaces. « Cela dit, les principaux fournisseurs ont déjà fait beaucoup d'efforts pour faire évoluer leurs systèmes vers une interface de gestion unique, et je ne vois pas exactement ce que Mobi apporte de plus », a déclaré M. Gold. « Ils ont tous des systèmes de reporting et beaucoup d'entre eux font déjà appel à l'IA pour rendre les choses plus intuitives et fournir une véritable analyse de l'environnement UEM », a-t-il ajouté.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité