PC portables : Google met fin à l'aventure du Pixelbook

Le Pixelbook, PC portable haut de gamme de Google sorti en 2017, tire sa révérence. (Crédit : Google)

Le Pixelbook, PC portable haut de gamme de Google sorti en 2017, tire sa révérence. (Crédit : Google)

Les ordinateurs portables haut de gamme n'auront pas fait de vieux os chez Google. La firme vient de décider d'arrêter la production et le développement de son Pixelbook. Les membres de l'équipe en charge du produit sont réaffectés en interne.

Chamboule-tout chez Google. La firme de Mountain View fait ses adieux à sa gamme d'ordinateurs portables Pixelbook. Après avoir lancé ses propres laptops en 2017, Google a interrompu le projet de lancer un autre Pixelbook dans les mois à venir pour se concentrer sur ses autres produits. L'annonce, révélée par The Verge, a de quoi surprendre puisqu'il y a encore quelques mois, la firme laissait entendre qu'elle poursuivrait l'amélioration de sa gamme d'ordinateurs Pixel. En ce sens, le chef du matériel Google, Rick Osterloh, avait alors déclaré à The Verge que « nous allons faire des Pixelbooks à l'avenir ». Revirement de situation donc, les membres de l'équipe en charge du développement de ce produit ont été réaffectés à d'autres postes en interne.

Initialement appelé à prendre la place des notebook haut de gamme Chromebook, le Pixelbook nous aura offert un élégant design en aluminium, un hardware interne puissant et l'écosystème étendu de Google. La firme avait fait des efforts côté logiciel, réussissant à se démarquer des Chrome Pixels précédents. En effet, la dernière version du système n'est plus limitée à un unique navigateur et des web apps comme il fut un temps, et peut télécharger des applications Android directement depuis le Play Store. Le Pixelbook a également été équipé de l'assistant d'intelligence artificielle maison, une bonne surprise. Ce qui a rebuté les utilisateurs finalement, c'est surtout son prix très élevé qui commençait à 999 $ et pouvait coûter jusqu'à 1 649 $ HT.

Adopter la stratégie de la sobriété


Par ailleurs, il semblerait que ce choix fasse partie d'une stratégie plus globale, entraînant des réductions de coûts conséquentes couplées à une restructuration des équipes sur des projets plus rémunérateurs. En ce début de mois, un e-mail envoyé aux responsables des équipes chez Google et consulté par The Information parle d'une restriction concernant les voyages professionnels pour ses employés. Ces derniers devront en effet limiter leurs déplacements professionnels et effectuer uniquement des voyages « critiques pour l'entreprise ».

Les options de suivi d'événement ou d'intervention à distance doivent dès lors être favorisées. Google est historiquement connue pour ses nombreux avantages et ce changement de direction suit un mouvement plus général que l'on observe aux Etats-Unis. Depuis quelques mois, les licenciements se sont accélérés et des rumeurs de récession circulent activement. En ce sens, prendre la voie de la sobriété n'est finalement pas une mauvaise idée.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité