Pourquoi Apple ne proposera probablement pas de MacBooks à bas prix pour contrer les Chromebooks

Les institutions et les établissements scolaires étant soumis à des budgets serrés, les PC bon marché et les Chromebooks ont pris le dessus sur le Mac sur le marche de l'éducation. (Crédit photo : D.R)

Les institutions et les établissements scolaires étant soumis à des budgets serrés, les PC bon marché et les Chromebooks ont pris le dessus sur le Mac sur le marche de l'éducation. (Crédit photo : D.R)

Nos confères du DigiTimes écrivent qu'Apple travaillerait sur une gamme de MacBooks à bas prix pour concurrencer les Chromebooks sur le marché de l'éducation. Une information à prendre avec des pincettes, notamment parce que la firme Cupertino mise déjà tout sur l'iPad dans le monde de l'enseignement.

Pendant un temps, Apple a pu se prévaloir d'une forte présence sur le marché de l'éducation (certains se souviendront de l'eMac). Mais les institutions et les établissements scolaires étant soumis à des budgets serrés, les PC bon marché et les Chromebooks ont pris le dessus. Si la firme de Cupertino a discrètement réduit ses efforts dans le domaine de l'éducation, un rapport indique toutefois qu'elle pourrait chercher à y revenir. Citant des sources industrielles, nos confères du DigiTimes écrivent qu'Apple travaille sur une série de MacBook à bas prix pour concurrencer les Chromebooks dans l'enseignement. DigiTimes, dont le palmarès en matière de rumeurs n'est pas fameux, affirme que ce nouvel ordinateur portable serait différent des gammes actuelles de MacBook Air et Pro, que sa coque serait fabriquée avec un matériau différent et qu'il serait équipé de composants moins coûteux, de façon à s'aligner sur les prix des Chromebooks bas de gamme. DigiTimes rapporte également que les fournisseurs Quanta Computer et Hon Hai Precision Industry (Foxconn) n'ont encore engagé aucune activité en rapport avec ce produit, ce qui pourrait signifier que la production ne démarrera pas avant l'année prochaine. Ou alors, que toute cette rumeur est sans fondement. 

Pas de problème de faisabilité pour Apple... 

Une raison pourrait justifier le réengagement d'Apple sur ce marché : les Chromebooks bon marché, comme ceux vendus dans le secteur de l'éducation, tombent en panne et des rapports réguliers montrent aux institutions que leurs investissements dans ces matériels ne sont pas rentables. Par exemple, le week-end dernier, dans un reportage diffusé par la chaîne américaine ABC News sur la durabilité des Chromebooks, un magasin de New York a indiquait qu'il reçoit tous les mois 5 000 Chromebooks en réparation des 150 écoles qu'il dessert. En mai, un article du site The Verge indiquait que, selon les conclusions de l'US Public Interest Research Group Education Fund, les Chromebooks étaient hors d'usage au bout de trois ans. Le prix de Chromebooks décents, comme le Chromebook Vibe CX55 Flip d'ASUS, se situe généralement autour de 600 dollars HT, soit bien moins que n'importe quel MacBook vendu par Apple.

 Le marché de l'éducation semble donc mûr pour la cueillette. Les écoles ont besoin d'appareils bon marché pouvant durer plus de trois ans. Or, Apple est connu pour fabriquer des produits de qualité qui durent. Les Mac ont aussi la réputation d'être faciles à administrer et à maintenir par les services IT qui, dans de nombreuses écoles publiques, ne mobilisent pas une personne à plein temps. Et si, en plus de tout cela, Apple pouvait proposer un modèle peu coûteux accessible aux écoles, il y aurait là tous les ingrédients d'un produit gagnant. Pour Apple, l'avantage commercial serait évident. Compte tenu de la stagnation des ventes de Mac au cours des deux derniers trimestres, un nouvel effort dans le domaine de l'éducation lui permettrait sans aucun doute d'augmenter ses ventes et ses résultats. 

...Mais cela n'arrivera pas 

Apple propose déjà un terminal destiné au marché de l'éducation : l'iPad. L'entreprise s'est engagée dans des programmes éducatifs en proposant un iPad à un prix de départ de 299 dollars HT ou moins, et elle fait régulièrement la promotion de l'iPad comme outil pour l'enseignement primaire. L'iPad répond à beaucoup de besoins des élèves : un bon support logiciel, un écran tactile, des applications puissantes et un prix de départ de 329 dollars HT. Certes, ce n'est pas un MacBook. Et certains Chromebooks extrêmement bon marché se vendent même moins cher que l'iPad d'entrée de gamme. Apple n'a jamais fabriqué d'ordinateur portable aussi bon marché et n'est probablement pas en mesure de le faire aujourd'hui. Même si le constructeur californien parvenait à fabriquer un ordinateur portable à 500 dollars HT, ce prix ne serait peut-être pas assez bas pour attirer les acheteurs en nombre suffisant et assurer le succès de l'opération. L'ordinateur portable le plus abordable d'Apple est actuellement le MacBook Air M1, à 999 dollars HT (1199 € TTC, en France), que l'on trouve souvent à 750 dollars sur Amazon (en ce moment, à 999 € TTC, sur Amazon.fr) et chez d'autres revendeurs tiers. Et il durera certainement beaucoup plus longtemps que les trois ans d'un Chromebook. Il arrive à Apple de réviser à la baisse le prix de ses anciens MacBook Air, comme il le fait pour l'iPhone, et l'entreprise fait ce qu'elle peut pour alléger le fardeau du coût. Mais comme les acheteurs du secteur de l'enseignement doivent justifier le coût à court terme pour leurs investissements à long terme, il est peu probable qu'Apple joue ce jeu.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité