RemadeGroup lève 125 M€ pour étendre son activité de reconditionnement d'iPhone

Matthieu Millet, président de RemadeGroup, a fondé la société de reconditionnement de smartphones d'Apple en 2013. (Crédit : Remade)

Matthieu Millet, président de RemadeGroup, a fondé la société de reconditionnement de smartphones d'Apple en 2013. (Crédit : Remade)

Implanté en Normandie, près d'Avranches, RemadeGroup s'est fait une spécialité du reconditionnement d'iPhone. L'industriel décortique les smartphones pour en récupérer les composants d'origine et reconstruire l'appareil pour une 2ème vie, avec une garantie d'un an. Pour étendre son développement, il vient de lever 125 M€ sous forme de dette unitranche.

Investi dans la remise en état de smartphones, le Français RemadeGroup se développe exclusivement sur le reconditionnement des iPhone d'Apple. La société normande créée en 2013 par Matthieu Millet, déjà forte de 850 collaborateurs, vient d'annoncer une levée de dette unitranche de 125 millions d'euros pour alimenter sa croissance, refinancer son endettement et poursuivre son développement international. Elle compte près d'Avranches deux sites de production, ainsi qu'un site à Miami, en Floride, dont elle prévoit d'augmenter la capacité. Remade (qui tire son nom de l'anglais « refait ») a contracté sa dette unitranche auprès de LGT European Capital, avec deux co-investisseurs, Idinvest Partners et Swen Capital Partners, et le conseil financier de Clearwater International.


Des iPhone reconstruits à partir des composants d'origine. (Crédit : RemadeGroup)

« Le reconditionnement est un nouveau marché », nous a exposé Ludovic Saint-Aroman, directeur marketing et communication de Remade, lors d'un entretien téléphonique. « Nous avons un processus industriel, nous démontons intégralement les iPhone qui arrivent dans notre usine et récupérons l'ensemble des composants d'origine Apple », nous a-t-il expliqué. Le smartphone est ensuite reconstruit avec ses composants d'origine, avant une remise en état esthétique du produit (traitement de l'écran, coque polie, etc.). Seule la batterie n'est pas remontée pour des raisons de sécurité. « Remade produit ses propres batteries, neuves, certifiées par un laboratoire indépendant (TÜV) », précise le directeur marketing.


Les écrans sont réparés. (Crédit : RemadeGroup)

Un iPhone 6 à moins de 200 € en septembre

« Nous sommes capables de produire des iPhone reconditionnés premium, respectueux de l'expérience Apple, dans des volumes importants que l'on peut mettre rapidement en rayon », pointe Ludovic Saint-Aroman. Ces smartphones sont garantis 1 an. En septembre, RemadeGroup commercialisera un iPhone 6 à moins de 200 € chez ses distributeurs. L'industriel dispose d'une boutique en ligne, mais il s'agit d'une « activité peu représentative », indique le directeur marketing. « La majeure partie de notre activité commerciale se fait avec nos distributeurs ». Ses smartphones reconditionnés se trouvent en grandes surfaces spécialisées (chez Boulanger, Darty, Fnac, Electro Depot et Opulsat) ou généralistes (Auchan, E.Leclerc, Intermarché), ainsi que chez des spécialistes de la vente en ligne (vente-privée, Groupon, materiel.net ou LDLC).


400 personnes travaillent sur le site de Poilley. (Crédit : RemadeGroup)

Sur son site industriel de Poilley, près d'Avranches, RemadeGroup emploie actuellement 400 personnes, les autres collaborateurs étant répartis sur des postes opérationnels, logistiques et administratifs. 115 autres personnes sont en ce moment en formation sur le site et 200 recrutements de plus viendront renforcer l'effectif d'ici la fin de l'année « pour répondre aux besoins immédiats et à très court terme de l'activité », précise Ludovic Saint-Aroman. Le pôle R&D de RemadeGroup compte une dizaine de personnes qui travaillent « dans une démarche de reverse engineering pour comprendre le fonctionnement des nouveaux modèles », ainsi que « sur l'optimisation de nos process », indique le directeur marketing. « Nous cherchons notamment à augmenter continuellement notre capacité à réparer des composants et à optimiser les temps de traitement ».

Sur des marchés où Apple n'est pas


L'industriel normand avance sa capacité à mettre rapidement en rayon des volumes importants. (Crédit : RemadeGroup).

RemadeGroup travaille uniquement sur la marque Apple sans avoir d'accord officiel avec le constructeur. Il estime se placer sur des marchés où la marque à la pomme ne s'est pas encore installée. « Nous sommes sur un segment complémentaire », définit Ludovic Saint-Aroman. Début 2018, la société normande s'est implantée en Afrique à travers un partenaire au Maroc. Elle s'est également déjà tournée vers l'Asie. En 2017, RemadeGroup a réalisé un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité