Sébastien Musset quitte la direction générale d'Econocom pour Arkéa

A 38 ans, Sébastien Musset revient dans le secteur bancaire après deux ans passés chez Econocom. (Crédit : D.R.)

A 38 ans, Sébastien Musset revient dans le secteur bancaire après deux ans passés chez Econocom. (Crédit : D.R.)

Ingénieur de formation et issu du secteur de la banque et des assurances, Sébastien Musset rejoint Arkéa, filiale du Crédit Mutuel, comme directeur général adjoint. Il sera en charge de la clientèle retail de la société.

Après deux ans passés à la direction générale France de la SSII Econocom, Sébastien Musset rejoint Arkéa, groupe de bancassurance du Crédit mutuel. Il sera chargé de superviser le pôle Clientèle retail qui regroupe les activités des réseaux de caisses locales de Bretagne, Sud-Ouest et Massif Central, de Fortuneo, Keytrade Bank et Max ainsi que les directions supports marketing et opérations clients et conseillers. En poste depuis un mois, Sébastien Musset a le statut de directeur général adjoint. Basé à Pessac (Nouvelle-Aquitaine), il devra continuer la transformation des métiers de la banque de détail.

A 38 ans, Sébastien Musset est ingénieur de formation, diplômé de Centrale en 2002. En dehors de son passage chez Econocom, M. Musset a exercé plusieurs fonctions de direction, notamment des ressources humaines, au sein du secteur bancaire et de l'assurance. Il a commencé sa carrière chez Allianz, puis est passé par le Crédit Agricole CIB, Scor et Exane BNP.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité