Semestriels Computacenter : La hausse des revenus limitée par les services professionnels

Au premier semestre 2022, la progression des facturations globales de Computacenter est essentiellement venue de la hausse de 2,6% à 217,1 M€ des revenus de la division Technology Sourcing. Crédit photo : D.R.

Au premier semestre 2022, la progression des facturations globales de Computacenter est essentiellement venue de la hausse de 2,6% à 217,1 M€ des revenus de la division Technology Sourcing. Crédit photo : D.R.

Computacenter France a enregistré une croissance globale de 2,4% au premier semestre 2021. La progression de l'activité aurait pu être plus importante sans la baisse de 3,4% des facturations sur le segment des services professionnels.

Le groupe de distribution et de services IT britannique Computacenter maintient une activité en croissance et renoue avec les bénéfices opérationnels dans l'Hexagone en France. Malgré un contexte géopolitique et économique difficile, sa filiale française a dégagé en effet 318,8 M€ de chiffre d'affaires au premier semestre 2022, soit une hausse de 2,4% d'une année sur l'autre. Son résultat opérationnel ajusté est revenu dans le vert à 0,5 M€, contre une perte de 2,3 M€ à la même période en 2021.

Hausse de 52% du carnet de commandes de la branche distribution

La progression des facturations provient essentiellement de la division Technology Sourcing (distribution) dont les revenus semestriels ont gagné 2,6% à 217,1 M€. Dans le même temps, ses marges se sont appréciées de 192 points de base. Les pénuries persistantes de composants n'ont toutefois pas permis de répondre à toute la demande en matériels IT. Conséquence : le carnet de commandes a gonflé de 51,9% par rapport au premier semestre 2021, et de 17,3% depuis le début de cette année.

La branche Services de Computacenter France affiche elle aussi un chiffre d'affaires sur six mois en croissance, précisément de 2,2% à 101,7 M€. Dans le détail toutefois, la situation est contrastée. Sur le segment des services managés, la situation est positive avec des revenus en progression de 4% à 78,9 M€. En revanche, elle ne l'est pas sur le segment des services professionnels où Computacenter a subi une baisse de facturations de 3,4% à 22,8 M€. Le groupe explique son recul dans le domaine des services professionnels par le fait « qu'un certain nombre d'anciens contrats Computacenter NS ont pris fin comme prévu ».

L'intégration de Computacenter NS achevée d'ici fin 2022

Pour mémoire, Computacenter a racheté des activités de BT en France (déploiement et maintien d'infrastructures réseaux et IT, services professionnels associés) en 2020 et les a rebaptisées par la suite Computacenter NS (CCNS). Son intégration devrait être totalement achevée d'ici à la fin de l'année. « Lorsque nous avons acheté CCNS, il était clair que cela génèrerait des pertes au cours des premières années d'intégration. Alors que nous bénéficié en 2021 de contrats et de projets démarrés avant l'acquisition, nous savions que cette activité déclinerait en 2022 car certains contrats ne seraient pas renouvelés ou prolongés », commente le groupe.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité