Sidetrade rachète Amalto 13,5 M€

« Nous avons été impressionnés par l’expertise de l’équipe Amalto sur les sujets de dématérialisation des flux financiers », assure Olivier Novasque, PDG de Sidetrade. (Crédit : Sidetrade)

« Nous avons été impressionnés par l’expertise de l’équipe Amalto sur les sujets de dématérialisation des flux financiers », assure Olivier Novasque, PDG de Sidetrade. (Crédit : Sidetrade)

Les solutions de dématérialisation des flux de commandes et facturation d'Amalto viennent d'être acquises par Sidetrade. Ce dernier va les intégrer à sa plateforme SaaS exploitant l'intelligence artificielle pour améliorer les paiements et accélérer la génération de cash-flow. Avec cette acquisition, Sidetrade va renforcer son implantation en Amérique du Nord.

Dans le domaine de l'order-to-cash, Sidetrade renforce ses solutions SaaS d'optimisation des flux de trésorerie avec le rachat d'Amalto, spécialiste de la dématérialisation et de l'intégration inter-entreprises des transactions financières (bons de commandes et facturation). L'acquisition, annoncée il y a quelques jours, vient d'être finalisée pour un montant de 13,5 millions d'euros (16 M$) payés en numéraire et financés par Sidetrade via une dette bancaire afin de préserver sa trésorerie de 24 M€ (28,6 M$) pour d'autres acquisitions éventuelles. Dirigée par Emmanuel Thiriez, la société Amalto compte 21 collaborateurs, dont 15 sont installés en Amérique du Nord. Sidetrade est présidée par son fondateur Olivier Novasque.

La plateforme de Sidetrade s'appuie sur l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine pour prédire le comportement de paiement de plus de 4,7 millions de sociétés à travers le monde. Sur les trois dernières années, Aimie, sa technologie d'IA, a analysé les données de plus de 2 400 Md$ de transactions inter-entreprises. La solution compte des clients dans plus de 80 pays. Elle est utilisée par plus de 2 700 enterprises de toutes tailles et secteurs d'activité pour anticiper et automatiser la gestion des litiges, identifier les clients à risque, réduire les besoins en fonds de roulement et accélérer la génération de cash-flow. En France, par exemple, le fabricant de bouteilles Saverglass l'utilise pour maîtriser les délais de paiement.

Marché nord-américain en ligne de mire pour Sidetrade

Créés en France, en 2000 pour Sidetrade et en 2005 Amalto, les deux éditeurs se sont largement développés à l'international, en particulier sur le marché américain pour Amalto qui y réalise plus de 90% de son chiffre d'affaires de 4,3 M$ avec une quarantaine de clients, grandes entreprises parmi lesquelles General Electric, Iron Mountain, Schlumberger, Airswift ou National Oilwell Varco. De son côté, Sidetrade y compte des références comme Expedia ou Tech Data. Cette implantation outre-Atlantique s'inscrit dans la stratégie Fusion100 de la société d'Olivier Novasque qui cible 100 M$ (84 M€) de chiffre d'affaires en 2025. Avec l'acquisition relutive d'Amalto - cette dernière présente un ebitda supérieur à 20% et une trésorerie nette de 1,2 M$ - Sidetrade compte franchir une étape importante de son plan puisque le chiffre d'affaires cumulé pourrait s'approcher des 43 M$ dès cette année, dont près de 7 M$ en Amérique du Nord. Sidetrade estime qu'il pourrait de son côté réaliser près de 20% de son chiffre d'affaires sur ce marché en 2021. Il installera son siège social américain à Houston, dans les bureaux d'Amalto.

Dématérialisation des commandes et factures pour Augmented Cash

Sur le plan de l'innovation, Sidetrade indique qu'il va dans un premier temps ajouter deux modules à sa plateforme Augmented Cash sur l'ensemble du cycle order-to-cash. Le premier, Augmented Order, permettra de dématérialiser les commandes clients entrantes et de les intégrer automatiquement aux SI, quel qu'en soit le format (pdf, xml, edifact, excel, courriel ou protocoles sécurisés). Le deuxième, Augmented Invoicing portera sur la dématérialisation des factures clients avec intégration automatique possible dans les systèmes comptables de ceux-ci, ce qui renforce leur conformité avec les pré-requis des donneurs d'ordre et accélère potentiellement leur paiement.

L'acquisition est soutenue par les actionnaires-dirigeants d'Amalto qui « entendent poursuivre l'aventure avec Sidetrade (...) au moins jusqu'à 2024 », est-il indiqué dans un communiqué. Une nouvelle organisation est déja mise en place. Le co-fondateur d'Amalto Emmanuel Thiriez rejoindra le comité de direction de Sidetrade en tant que chief customer officer. Il sera « pleinement engagé dans la mise en oeuvre du plan stratégique Fusion 100 ». Bryan Pederson, CEO d'Almalto Corp, prendra le poste d'AVP customer success, sous la responsabilité d'Emmanuel Thiriez. Il sera chargé de la fidélisation des clients de Sidetrade sur le marché nord-américain.


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité