SQLI flirte avec une croissance à deux chiffres au premier semestre

 La rentabilité opérationnelle courante de SQLI est plus importante à l'international (11,8% du CA) qu'en France, où elle tout de même gagné 4,5 points à 6,6% des facturations. Illustration : D.R.

La rentabilité opérationnelle courante de SQLI est plus importante à l'international (11,8% du CA) qu'en France, où elle tout de même gagné 4,5 points à 6,6% des facturations. Illustration : D.R.

Le groupe de services IT français SQLI a dégagé près de 125 M€ de revenus et un ROC de 11,2 M€ pour son premier semestre fiscal 2022.

Le retour à une croissance significative amorcé par SQLI l'an dernier (+5,4% de CA sur 12 mois) s'est confirmé au premier semestre 2022. Entre janvier et juin derniers, les revenus de l'ESN ont atteint 124,5 M€, soit 9,4% de mieux qu'à période comparée de 2021. L'entreprise a pu compter sur une dynamique homogène entre ses activités en France (+9,1% à 66 M€), pilotées par Thierry Mileo depuis février, et à l'international (+9,8% à 58,4 M€). Le niveau de facturations global est ainsi conforme aux objectifs sur lesquels s'étaient engagée la direction du groupe.  

La France poursuit le redressement de ses marges

Associée à la poursuite de « l'optimisation des indicateurs opérationnel », la progression des revenus de SQLI a alimenté une hausse de la rentabilité opérationnelle courante. Le ROC semestriel est passé à 11,2 M€ (9% du CA), contre 6,6 M€ (5,8% du CA) un an plus tôt. La rentabilité opérationnelle courante est plus importante à l'international (11,8% du CA) qu'en France, où elle tout de même gagné 4,5 points à 6,6% des facturations. Une fois soustraites les 3,3 M€ de charges opérationnelles qui ont pesé sur l'ESN, le résultat opérationnel ressort à 7,9 M€ contre 5,7 M€ au premier semestre 2021.

Des charges non récurrentes pèsent sur le bénéfice net

Pourtant, le bénéfice net de SQLI a baissé. Il n'a atteint que 2,6 M€ entre janvier et juin derniers, contre 2,8 M€ un an plus tôt. Rien d'alarmant néanmoins, puisqu'il intègre environ 3 M€ de charges non récurrentes liées au refinancement et à l'OPA initiée par Le fonds DBAY Advisors et finalisée le 15 février 2022.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité