Telecom 1 veut doubler le nombre de ses points de vente

Suite à son rachat par son comité de direction, le groupe Evodial veut faire passer le nombre des points de vente de son enseigne de distribution en téléphonie mobile à 200 d'ici fin 2007.

Contrairement à ce qu'aurait pu faire penser la cession en avril de ses trois espaces SFR à SFD, une filiale de l'opérateur, l'activité de vente directe du groupe Evodial est en pleine expansion. La société, qui opérait sous le nom de Brighpoint France jusqu'en janvier dernier, compte faire passer de 100 à 200 le nombre de points de vente de son enseigne Telecom 1 spécialisée dans la téléphonie mobile grand public. Cette stratégie devrait commencer à se concrétiser ce vendredi avec l'acquisition de trois nouvelles boutiques. La moitié des investissements nécessaires à l'accroissement du réseau Telecom 1 sera réalisée en propre par le groupe Evodial, le reste des ouvertures reposant sur une collaboration avec des affiliés. Sept à huit accords de ce type sont en préparation. Ce nouveau plan d'action est lancé après le rachat, en décembre 2006, de Brightpoint France par son comité de direction à sa maison mère américaine, Brightpoint, Inc. Contrairement à l'ensemble des filiales de cette dernière, qui mène principalement une activité de logisticien, Brightpoint France avait développé un business model orienté vers le métier de grossiste (aujourd'hui sous la bannière Evodial) en téléphonie mobile et de vente directe avec son enseigne Telecom 1. Une stratégie qui se révélait incompatible avec celle de sa maison mère.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité