Trimestriels Nutanix : 286,7M$ de chiffre d'affaires et un rachat dans le multi-cloud

L’américain Nutanix a de quoi voir venir puisque ses revenus différés sont passés de 304 M$ à 478 M$ entre les deuxièmes trimestres 2017 et 2018. (Crédit : Nutanix)

L’américain Nutanix a de quoi voir venir puisque ses revenus différés sont passés de 304 M$ à 478 M$ entre les deuxièmes trimestres 2017 et 2018. (Crédit : Nutanix)

En dépit de la non-comptabilisation de ses ventes d'appliances, Nutanix est parvenu à dégager 286,7 M$ de chiffre d'affaires pour le compte de son deuxième trimestre fiscal. L'éditeur annonce également l'acquisition de Minjar, un spécialiste de l'optimisation des environnements multi-cloud.

La transition de Nutanix vers un modèle focalisé sur le logiciel avance à grand pas. A l'origine, le fournisseur ne désirait pas vendre de serveurs dédiés mais pour lancer sa solution d'hyperconvergence sur un marché encore peu mature, une association avec SuperMicro avait été initiée pour rassurer les acheteurs potentiels. Malgré cette décision qui lui a fait subir un manque à gagner de 14 M$ en vente de matériels, le spécialiste de l'hyperconvergence a généré un chiffre d'affaires de 286,7 M$ au cours de son deuxième trimestre fiscal (clos le 31 janvier). Il publie ainsi des revenus en hausse de 44% par rapport à la même période en 2017. Un résultat d'autant plus positif que les facturations issues de la fourniture d'appliances ne sont plus comptabilisées dans les bilans de l'entreprise depuis son premier trimestre 2018. Par ailleurs, l'américain a de quoi voir venir puisque ses revenus différés sont passés de 304 M$ à 478 M$.

+60% de croissance dans le logiciel et le support

Dans le détail, les facturations logiciels ont représenté 42% du total trimestriel de Nutanix, la partie support montant à 35%. La valeur de ces deux sources de revenus a progressé de 60% à 275 M$. Au total, la société revendique 8 870 clients dans le monde dont 1 057 ont été conquis entre novembre et décembre derniers. De quoi lui permettre de faire progresser sa marge brute de 45% à 182 M$.

« Pendant ce trimestre, nous avons obtenu des résultats records partout dans le monde. Nous enregistrons des performances fortes en EMEA et en Asie/Pacifique/Japon » indique Duston Williams, directeur financier de Nutanix. Bien que les revenus réalisés en Amérique du Nord aient représenté 61% du chiffre d'affaire trimestriel total, 21% du chiffre d'affaires a été généré en APJ et 18% en EMEA au deuxième trimestre.

Acquisition de Minjar

Parallèlement, l'éditeur a annoncé l'acquisition de Minjar, un spécialiste de l'optimisation des environnements multi-cloud. Les conditions du rachat n'ont pas été communiquées mais Nutanix prévoit d'intégrer les solutions de Minjar sur sa plate-forme Entreprise cloud OS. Botmetric, service de Minjar qui permet au client de contrôler les coûts de manière unifiée et d'avoir une meilleure visibilité de leurs charges de travail, sera intégré à la solution Nutanix Calm.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité